•   

     

    Que La Sainteté de Ton Nom Soit Respectée

    Ce Nom ne devrait pas être oublié !

     

    Saviez-vous que Notre Père céleste a Un Nom ?

    La surprenante vérité est que יהוהle Nom de Notre Créateur de Toutes choses se trouve 6823fois dans les Écritures anciennes, mais il a été caché par des traducteurs qui croyaient qu'il était trop saint pour être utilisé.

    Pourtant, les Écritures nous mettent au défi de découvrir l'importance Du Seul vrai Nom Personnel du Créateur et Du Nom de son Fils, notre Sauveur ‐­ Le seul Nom qui donne le salut !

    Combien est-­il important de connaître et d'utiliser Le Nom יהוהcorrectement ?

    Proverbes :25 2Il est l'honneur du Tout-­Puissant de cacher les choses ;Mais l'honneur des rois est de sonder les choses.

    L'Écriture ne laisse aucun doute quant à l'importance du Nom de notre Père Céleste!

    Note:

    Les lettres hébraïques pour le nom de Notre Père Céleste, connues comme le tétragramme et translittérées comme YHWH, ont été utilisées tout au long des Écritures.

    Le mot hébreu אלהים (Elohim) a été mal traduit par le mot français Dieu.

    Le mot hébreu Elohim signifie Puissant ou Très-­Haut.

    Le mot français Dieu vient de l'idolâtrie.

    Proverbes :30 4Qui a établi toutes les extrémités de la terre ? Quel est Son Nom, et quel est le Nom de son Fils, le sais-­tu ?

    Ésaïe :42 8

    Je Suis יהוה*c'est là Mon Nom :et je ne donnerai pas Ma Gloire (Mon Nom) à un autre, ni Ma Louange à des images taillées/Mon Honneur aux idoles.

    Psaume :68 4Chantez à Elohim, chantez (les louanges de) Son Nom: exaltez Celui qui chevauche sur les cieux /dressez un chemin à Celui qui passe comme à cheval par les déserts* :Son Nom Est YAH, réjouissez-­vous devant lui.

     (Yahuah à priori car le W (à la place de U) pour YaHuWaH (YHUH au lieu de YHWH) serait apparu au XIIIème siècle)

     

    "Yah" est la dernière partie du mot «Alléluia». HALLELU YAH est le plus ancien de tous les mots de louange et signifie «louange à Yah .»

    Exode :20 7Tu ne prendras point le nom de יהוה(Yahuah), ton Elohim, en vain, car je ne laisserai point impuni celui qui prendra Mon Nom en vain. (Ceci est le troisième commandement.)

    Psaume :135 13Ton Nom Ô יהוהsubsiste à jamais; Ta mémoire יהוהYahuah, dans toutes les générations.

    1Rois 18:21Si יהוה(Yahuah) est Elohim, suivez-­le ;mais si c'est Baal, allez après lui. (en hébreu :Baal =Seigneur)

    Osée 2:17Je vais prendre les noms des Baals de sa bouche, et ils ne sera plus rappelé par leur nom. (Baalim est le pluriel de Baal. Baalim =Seigneurs)

    Psaume 22:22Je publierai Ton Nom à mes frères, dans le milieu de l'assemblée je chanterai tes louanges. (Également cité dans Hébreux )2:12

    Et il arrivera que quiconque invoquera le nom de יהוה(Yahuah) sera sauvé. Actes 2:21 et Joël 2:32

    Psaume 9:10

    Et ceux qui connaissent Ton Nom se confient en toi.

    Et à partir de la seconde Alliance ...

    Jean :17 6

    J'ai fait connaître Ton Nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde .)...(

    Jean 17:26

    Et je leur ai fait connaître Ton Nom et je leur ferai connaître encore afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux et que moi je sois en eux.

    Que La Sainteté de Ton Nom soit respectée Matthieu :69

    L'exactitude du Nom du Messie, Yahusha, est le Seul Nom par lequel il était connu par ses disciples, mais Il avait plusieurs titres tels que Rabbi, Fils de l'homme, Sauveur, Oint, et Roi des Rois.

    Proverbes :30 4

    Quel est Son Nom et quel est le Nom de Son Fils, peux-­tu le dire?

    Le nom Yahusha signifie littéralement "Yahuah sauve".

    Notre frère Moussavou ajoute qu'Une seule appellation est valable pour le Nom du Mashiach et cette appellation c'est Yahusha,  ajoute que le diminutif du mot hébreux ''Yesha'' signifie salut, délivrance, victoire, félicité, Affranchissement, secours, protection, se trouvent dans le mot''YESHA''en hébreux ce diminutif ''SHA'' nous oriente sur Son Véritable Nom : YahuSha.  En Actes 4v12, il n'y a de salut en aucun autre, il n'y a sous le ciel AUCUN AUTRE NOM qui à été donné parmis les hommes par le quelle nous devons être sauvé un seul Nom à été donné où Révélé comme en étant le nom du Mashiach : Myriam (Marie) et Yossef (Joseph) ont reçu la Révélation du même Nom a savoir Yahusha et c'est le même Nom qui a été Révélé à Paul sur le chemin de Damas et Il lui fut révélé en Hébreu sous sa véritable forme : à savoir Yahusha.

     

    Jean 5:43

    Je suis venu au Nom de mon Père, et vous ne Me recevez pas, si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez.

    Jean 12:13

    Béni soit le Roi d'Israël qui vient au Nom de יהוהYahuah

    Jean :14 13-­14

    Et ce que vous demanderez en Mon Nom, Je le ferai, afin que le Père soit

    glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en Mon Nom, Je le ferai.

    Actes 4:12

    ...car il n'y a aucun autre Nom sous le ciel donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

     

    Apocalypse :14 1(ASV)

    Et je regardai, et voici, l'Agneau se tenait sur la montagne de Tsyion, et avec Lui cent quarante-­quatre mille, qui avaient Son Nom et le Nom de Son Père écrits sur leurs fronts.

    Concernant la vérité, et la vérité inclut le Nom de notre Père Céleste, nous sommes chargés de prouver toutes choses :

    1Thessalonissiens 5:21

    Mais examinez toutes choses ;retenez ce qui est bon.

    Matthieu 5:6

    Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés.

    Jérémie 16:19

    Tu es ma force, et ma forteresse, et mon refuge au jour de la détresse, les nations viendront vers moi depuis les extrémités de la terre, et l'on dira, "Nos ancètres ont hérité rien que du mensonge, des idoles sans consistance qui ne servent à rien.

    16:20

    L'homme pourrait'il se faire des Elohim, qui ne sont pas des ELohim ?
    16:21

    voilà pourquoi je vais leur faire connaître, cette fois ci, je vais leur faire connaître Ma

    Puissance et Ma Force, et ils sauront que Mon Nom est יהוהYahuah

    Yahuah (JE SUIS qui EXISTE)

    Yahusha (JE SUIS qui SAUVE)

     
     
     

    Yahuah : Voici la Main Voici le Clou.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    14 commentaires
  • Avec toutes les guerres, les attentats et les meurtres en tout genre, les catastrophes naturelles, les maladies, la famine et le désespoir dans le monde maintenant sans oublier les événements (à venir) dévoilés notamment par un douanier au service de l'immigration (Cf http://conscience-du-peuple.blogspot.nl/2016/05/un-agent-des-douanes-et-immigration-des.html#comment-form), il est temps pour les croyants qui ont suivi l'homme plutôt que la Parole d'Elohim (Le Tout-Puissant)  de revenir à la Parole de la vérité, car le retour du Messie approche à grands pas !

    L'adversaire (Satan et son royaume des ténèbres) déteste les COMMANDEMENTS et l'obéissance à la Parole d'Elohim - il fabrique donc des outils de tromperie qui provoquent la confusion, entraînant TROUBLE et REBELLION, créant une confusion sans précédent qui à pour résultat : l'Anarchie, une réthorique qui dit "on n'est plus sous la loi mais sous la grâce" : ah bon ? Le Messie aurait Il parlé d'une abolition de la loi en Matthieu 5:17 ? n'est ce pas changer la grâce en dérèglement ? Jude 4

    Rappelons que le Messie est venu pour nous racheter de nos péchés (l'Écriture enseigne que ne pas obéir aux ordres d'Elohim/à Sa Loi/à Sa Torah est péché*).

    Et beaucoup de faux prophètes s'élèveront et ils séduiront beaucoup de gens. 12 Et parce que l'iniquité se sera accrue [l'augmentation de l'anarchie] l'amour du plus grand nombre se refroidira. 13 Mais celui qui aura enduré jusqu'à la fin sera sauvé.

    Matt 24:11-13

    Ainsi, ceux qui continuent à marcher dans l'anarchie et qui n'hésitent pas à traiter ceux qui veulent suivre la Loi (instructions/Torah d'Elohim) de "légalistes" ne connaissent ni le Père, ni le Fils !

    *1Yohanan/Jean 3: 4-6

    Quiconque pratique le péché transgresse la loi... et plus loin : 1Jean3.4 ne nous dit-il pas que *le péché, c'est la transgression de la loi ?

    Et vous savez que YaHushuWaH (appelé Jésus) Est venu pour ôter nos péchés (l'iniquité), et en Lui il n'y a pas de péché (d'iniquité). Tous ceux qui sont en Lui ne pèchent pas (ne pratiquent pas l'iniquité). Tout ceux qui pèchent ne l'on ni vu, ni connu.

    Satan et son royaume des ténèbres ont habilement utilisé les Scribes / les Traducteurs (Jérémie 8: 8) pour tordre l'Écriture; les faux prophètes, prêtres et enseignants (Jérémie 14:14; Jer 23; Eze 34; 1 Tim 4: 4; 2 Pierre 2: 1; et Dan 7:25) ont, à travers le "système de l'église" tordu la vérité de l'Écriture dans le but d'attirer les gens hors de la maison de YaHuWaH Tout-Puissant (YHWH) et de les détourner au profit de son royaume corrompu de péchés et de ténèbres, gardant la vérité captive !

    ➦ Satan a trompé les croyants en les poussant à accepter un évangile de grâce les menant au "droit de pécher", alors que l'Écriture enseigne que nous devons garder les commandements de notre Père, ceux-ci mènent à la vie (qui donne la grâce à ceux qui ont péché).

    ➦ Satan a changé le repos biblique du 7ème jour (samedi) au 1er jour de la semaine (dimanche : "Sunday" en anglais c'est à dire jour du soleil).

    ➦ Il a changé les Saintes Convocations* temps fixés ( Moedim* de Lévitique 23 qui voudraient dire "s'inscrire dans l'éternité" : à vérifier...) d'Elohim par de fêtes païennes comme le 25 décembre (précédemment appelés fête des saturnales avec des sacrifices d'enfants : 1000 ans ne correspondent ils pas à un jour pour Notre Père ?) solstice d'hiver et le 1er janvier (fête à janus idole à deux têtes sic...), la saint valentin (fête à cupidon), les pâques (fête avec des oeufs symbole de fertilité), Halloween (fête de l'adversaire) ,  etc.

    ➦ il encourage tout le monde à manger de tout en tout temps alors qu'Esaïe 65 et 66 nous montre le coeur du Père qui va agir contre ceux qui mangent du porc et des aliments impurs (Cf Lévitique 11)...

    ➦ Il a présenté aux croyants un faux messie (Mat 24:24), en leur donnant le pouvoir de tromper et de mener les brebis égarées sur la voie large.

    ➦ Il a réussi à créer un "système insoupçonné de l'église de Laodicée (qui se croit) riche" qui attire les croyants à faire de fausses alliances avec ce système mis en place pour les maintenir liés à leur religion dotée de traditions et de dogmes qui ne sont pas scripturaires et qui ont opéré un sérieux formatage chez la plupart de ceux qui suivent ces cultes iniques.

    Combien de prédicateurs et d'enseignants ont utilisé les Écritures pour construire leurs propres royaumes, trompant des milliards de personnes le long du chemin ?

    Je vous supplie d'abandonner les enseignements et les doctrines ÉDULCORÉES sonnant comme la vérité, mais finalement basés sur les traditions humaines et le dogme de l'étiquette religieuse.

    Notre Messie YaHushuWaH nous a avertis de ces FAUX TÉMOINS. . .

    Marc 7: 7-8

    C'est [en vain] qu'ils M'adorent en enseignant des enseignements, des commandements d'hommes. Délaissant le Commandement d'ELOHIM ("Dieu"), vous retenez la tradition des hommes.

    Il est bon d'être vigilants et attentifs - le régime de l'ennemi est de nourrir les esprits avec des moitiés de Vérités qui vont venir corrompre esprits, âmes et cœurs: il en Résultera une anarchie.

    Les témoins respectueux des lois dans la vérité vous diront que le temps sur terre est court et ils vous supplieront également de revenir à son ENSEIGNEMENT SCRIPTURAIRE!

    Jer 6:16
    Ainsi dit YaHuWaH (Nom du père) ", Tenez vous sur les chemins, regardez, et demandez les anciens sentiers, quelle est la bonne voie, et marchez y : vous y trouverez le repos/shabbat pour vous-mêmes. Mais ils disent, «Nous n'y marcherons pas [en lui]. 'RETOURNEZ pour les chemins d'Elohim (Yahuah Le Père et son Fils Yahushua) !

    Revenez à Son Alliance (Exo 19: 5; Exode 20, Deut 29: 9; Dan 9: 4) !

    Gardez Ses commandements (Exo 15:26; Deutéronome 6: 2; Psaumes 119: 60; Yohanan/Jean 14.15; Yohanan/Jean 15:10 ; 1Yohanan/Jean 2: 3; 1Yohanan 5: 2)

    Suivons Ses instructions / Son PLAN (Sa Torah) afin de recevoir les bénédictions de la première partie de Deutéronome 28.

    Lui obéir c'est revenir à Sa Parole de la Vérité : Sa Grâce subsiste encore (jusqu'à Apocalypse 15.8) il est encore temps de Sortir de la confusion religieuse...
    (Esaie 44:22; Esa 55: 7; Jer 3:12; Os 3: 5).

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Prières de combat spirituel pendant les fêtes sataniques

     

    Par William Schnoebelen © 2013

     

    Diverses fêtes sataniques comme le 1er mai, le 21 juin, le 15 août, Halloween (31 octobre) ou Yule (solstice d'hiver, autour de 21-22 décembre)(sans oublier les pleines lunes note de la traduction) sont des moments d'abus rituel et d'obscurité spirituelle intense.

     

    Cette triste réalité a été confirmée par une multitude de victimes de ceux qui s'occupent de briser les âmes.

     

    Cependant, avec le don de discernement des esprits (1 Cor. 12:10) la sentinelle est sur la muraille d'Isra’El (Ez. 3:17-21) et témoigne de la puissance de prière contre une telle obscurité !

     

    D'un commun accord, des ministères continuent à sonner du shofar pour avertir et conduire les croyants dans la prière vigilante pendant le flux et le reflux de ces pérodes sataniques (1 Pierre 5: 8; 2 Cor. 2:11 ) !

     

    Ces mauvaises périodes sont entourées par une orbe (terme occulte) constituée de «Refluer une période d'écoulement » deux jours avant et après la date effective.

     

    Pendant ces périodes, de nombreux dangers DOIVENT être combattus dans une guerre de prière !

     

    1) Que les autorités le reconnaissent publiquement ou pas (la plupart ne le font pas), les enfants et les adolescents sont souvent séduits, enlevés et sacrifiés pendant ces périodes - idéalement les enfants des croyants dans le Messie. Gardez un œil très attentif sur vos précieux enfants. Rappelez-vous que l'un des objectifs des satanistes est d'apporter autant de terreur et de douleur que possible dans le monde au cours de ces temps «spéciaux».

     

    2) les animaux, surtout les chiens et les chats – courent également ce risque. Beaucoup d'associations reconnaissent cela et mettent leur communauté en garde. Les chiens sont particulièrement "sacrés" pour les satanistes pour de nombreuses raisons (dégoûtantes) et si vous avez un chien ou un chat, assurez leur la sécurité en les gardant à l'intérieur de vos maisons pendant ces fêtes païennes.

     

    3) Des personnes aux prises avec des problèmes émotionnels (la dépression, la peur, la colère, etc) peuvent trouver qu'il est encore plus difficile que d'habitude de garder leurs émotions sous contrôle. Ceci fait également partie des célèbres phénomènes de pleine-lune déclarés par les hôpitaux, et les organismes sociaux qui savent que, de façon récurrente, un nombre plus élevé d'incidents et de violences se produit pendant la pleine lune impliquant des patients mentalement atteints.

     

    4) les survivants des sectes ou des fausses religions peuvent se trouver ciblés plus que la plupart au niveau de l'approche satanique pendant ces jours "spéciaux" et ont besoin de prier davantage pour maintenir leur victoire.

    Aussi, priez pour protéger votre famille, votre congrégation ou votre communauté contre les séductions pendant ces périodes.

     

    5) Les enfants - qui sont spirituellement plus vulnérables et sensibles - peuvent se trouver dérangés ou de plus mauvaise humeur s'il ne sont pas couverts par la prière. Les parents auront certainement besoin de prier plus en ces temps.

     

    6) Des perturbations dans le sommeil et dans les rêves peuvent aussi être une des attaques des sataniques vis à vis des croyants : ils sont plus vulnérables.

     

    Priez pour que le Très-Haut envoie Ses anges pour protéger vos rêves.

    Debout dans Sa LUMIÈRE, Nous vous conseillons de commencer à prier plus fort plusieurs journées avant de ces périodes. Armons-nous !

     

    Priez cette prière sur votre maison et de la famille :

     

    Psaume 51

    DECLARATION DE TRIOMPHE DE NOTRE MESSIE SUR LES TÉNÈBRES

    Abba YaHuWaH, dans Le Nom de notre Maître Yahushua le Messie, nous venons formellement devant Ton Trône te prier pour la protection de toute notre famille en YaHushuWaH (amis, la communauté, une congrégation) au cours de cette saison d'obscurité spirituelle.

    Je DÉCLARE que les temps et les saisons appartiennent à Sa Majesté YaHuWaH  (Dan. 2:21 ) et que les serviteurs et les laquais du mal n’ont aucune autorité à prétendre à aucun jour, à aucune nuit ou à aucun temps !

     

    Je DECLARE la Pleine Souveraineté et l'Autorité absolue de YAHUSHUWAH le Messie, le Puissant d'Israël, sur tous nos jours, nos nuits et nos temps, particulièrement (en cette période de :                            ).

     

    Ainsi Abba, je renonce à tout pouvoir et à toute influence de leur pouvoir sur ma fille (la nommer) sur mon fils (le nommer) sur mon mari/mon épouse (le/la nommer) mes frères, mes sœurs en YaHushuWaH (les nommer) et moi-même, sur nos animaux, nos maisons, nos voitures dans le Grand Nom de YaHushuWaH HaMashi'ah.

     

    Abba YaHuWaH je loue ton Saint Nom et je viens te DEMANDER la puissance de La mort de YAHUSHUA Messie sur le bois, de Sa résurrection, de Son Ascension et de Son Second Avènement à venir maintenant contre les principautés, les autorités, les dominations et les pouvoirs (fêtes) , afin de briser tout pouvoir et toute influence sur ma famille, sur mes frères et sœurs en YaHushuWaH et sur moi-même, dans le Grand Nom de Notre Messie Yeshua !

     

    Je DÉCLARE qu’ils sont des éléments faibles et misérables (Gal. 4: 9) et qu'ils sont tout à fait (Col 2:15 ) vaincus au bois depuis deux mille ans par la Gloire et la Puissance de Notre Messie Yeshua qui revient bientôt !

     

    Je te PRIE ABBA d’envoyer une armée puissante d’anges tutélaires afin qu’ils se placent tout autour de notre maison, de notre jardin, de notre allée, de notre famille et de nos enfants (nommez les ), S’il te plaît Abba, que les armes de tes anges soit embrasées, dans le Nom de YaHushuWaH !

    Merci Abba que tes anges guerriers déciment toute tentative des fonctionnaires des ténèbres à venir molester, attaquer ou perturber tous ceux pour qui nous prions ce soir.

    Nous déclarons que nous sommes sous la protection du Sang de l'Agneau et du feu purificateur de la Ruach ha Kodesh (Saint-Esprit) et que rien d’impur ne peut ni toucher ni perturber l’un ou l’autre d’entre nous (1 Jean 5:18 ) ni aucune chose nous appartenant, dans le Nom Puissant de Yeshua HaMashiah.

    Merci Abba pour ta Haute Protecton renforcée en cette saison difficile, merci de tous nous Garder à l'abri des imprécations de l'enfer, Abba Yahuwah, dans le puissant et souverain Nom de YAHUSHUA le Messie qui viendra juger les vivants et les morts et le monde par le feu. Omain!

     

    www.withoneaccord.org 

     

    Une liste complète des vacances sataniques sont énumérés à la fin de notre meilleur - vente livre , LUCIFER DETHRONED http://www.withoneaccord.org/Lucifer - déchu - par - William - J - Schnoebelen_p_107.html . 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Le Soleil de Justice

     

    La Première Alliance se referme avec une prophétie de la venue d'un nouveau jour, une grande période pendant laquelle la justice fleurira.

    Malachie 4: 2 dit,

    2 Mais pour vous qui craignez Mon Nom le soleil de justice se lèvera avec la guérison dans ses ailes [ou, "rayons de soleil"].

    Malachi compare la venue de Mashiyach à l'aube d'un jour nouveau, connu des Hébreux comme Messianique, ou Temps du Royaume. 

    Les observateurs de la nuit voient l'étoile du matin en premier, suivie par les premiers rayons du soleil à l'aube. Dans le Psaume 19: 1 David dit: Les cieux racontent la splendeur de Yahuah.

    Il décrit également la venue de Mashiyach (le Soleil) comme un époux qui sort de sa chambre.

    Une grande partie de la révélation de Yahuah vient à travers la nature. Yahushuah a principalement révélé le Royaume  en  paraboles qui dépeignent des choses telles que l'agriculture, les vignobles et l'astronomie.

    C'est une des méthodes préférées de la révélation de Yahuah. Il ne devrait donc pas être surprenant que l'aube du soleil puisse détenir des clés majeures pour comprendre la venue de Mashiyach.

    Peut-être que la caractéristique la plus évidente est sa luminosité, pourtant La Lumière est présente avant que nous ne puissions voir poindre le soleil. Ce thème occupe une place de premier plan dans les Écritures, parce Yahushuah Est La Vraie Lumière qui, venant dans le monde, éclaire tout homme (Yahuwchanan/Jean 1: 9). 

    La plupart des gens ont déjà eu beaucoup d'enseignements sur ce sujet, nous allons donc être face à un autre thème - LE FEU.

    LE Feu de Yahuah apporte la conviction, et Non la Crainte.

    Lorsque Yahuah se révéla à la nation de Ysra'El au Mont Sinaï, Il leur parlait par une voix qui sortait d'un buisson ardent.

    Deutéronome 4 nous dit,

    33 Fut il jamais un peuple qui entende La Voix d'Elohim, parlant du milieu du feu comme tu l'as entendu et qui soit demeuré vivant ? . . . 36 Du ciel, Il t'a fait entendre Sa Voix pour t'instruire  ; et sur la terre, Il t'a fait voir Son Grand Feu, et tu as entendu Ses Paroles du milieu du feu. 

    Nous savons que la foi vient de ce que l'on entend et ce que l'on entend vient de la Parole d'Elohim

    Romains 10: 17.

    Pourtant, une grande quantité d'enseignements des Écritures s'emploie à rendre les gens peureux du feu de Yahuah par la prédication du feu. Beaucoup estiment que leur devoir "chrétien" est d'effrayer les gens du royaume, et ils décrivent en détail un endroit plus horrible qu'ils ne puissent imaginer dans leur esprit.

    Pourtant, quand Yahuah a choisi de se révéler à Ysra'El, Il est venu comme le feu, non pour les effrayer, mais pour éprouver leur foi.

    Nous avons lu cela dans Exode 20: 18-21. 

    18 Et tout le peuple aperçut les tonnerres, et les flammes, et le son de la trompette, et la montagne fumante ; et le peuple vit [cela], et ils tremblèrent et se tinrent loin, 19 et dirent à Moshah/Moïse : Toi, parle avec nous, et nous écouterons ; mais qu’ Elohim ne parle point avec nous, de peur que nous ne mourions. 20 Et Moshah/Moïse dit au peuple : Ne craignez pas ; car c'est afin de vous éprouver qu’Elohim/Dieu est venu, et afin que Sa crainte soit devant vos yeux*, pour que vous ne péchiez point. 21 Et le peuple se tint loin ; et Moshah/Moïse s'approcha de l'obscurité profonde où Elohim était.

    Yahuah a PARLÉ du milieu du feu.

    Shaul dit que la foi vient en entendant Sa Voix.

    La révélation de Yahuah fit peur à Ysra'El, et ils se retira de Sa Présence. Moshah/Moïse leur a dit que Yahuah Lui-même s'était manifesté de cette manière afin de les éprouver, ou de tester leur croyance. Si Yahuah les avait appelés dans un jardin de roses, les gens n'auraient pas eu une réelle conviction, car ils n'auraient pas eu à surmonter cette crainte charnelle.

    Yahuah a rendu cette rencontre difficile, pour voir si nous avions vraiment confiance en Lui pour ne pas nous détruire quand nous faisons comme il le demande.

    La vraie crainte d'Eloah est différente de la peur charnelle.

    La crainte d'Eloah fait confiance à Yahuah en matière de vie et de mort. C'est cette crainte de Yahuah qui est nécessaire à tout Ysra'El dont nous faisons partie (nous qui nous efforçons d'obéir à La Parole faite Chair/Yahushua). Pour cette raison Moshah/Moïse dit aux gens, «n'ayez pas peur», puis il semblât se contredire en leur disant que Yahuah était venu les éprouver, que la crainte de Lui demeure en vous, de sorte que vous ne puissiez pécher. " (Ex. 20:20). 

    Ce sont deux qualités différentes de la peur.

    - La première nous fait approcher de Yahuah,

    - la seconde nous fait tenir à distance de Yahuah.

    L'Alliance Renouvelée nous dit que l'amour parfait bannit la crainte

    1 Yahuhchanan/Jean 4,18. 

    Cela nous fait penser que la vraie crainte d'Elohim arrivée à maturité, est en fait l'amour parfait.

     Le feu de Yahuah devrait demeurer au sein de chacun de nous comme un amour brûlant et un ardent désir de Lui plaire en d'autres termes termes ne rien faire qui Lui déplaise.

     Moshah avait ce feu dans son propre cœur, comme nous allons bientôt le voir et ainsi il fut en mesure d'approcher de Yahuah sans crainte. 

    Si le feu de Yahuah nous fait peur et n'augmente pas notre foi, alors quelque chose ne va pas non plus dans nos propres cœurs ou dans notre compréhension de Yahuah. Peut-être Yahuah n'est-Il pas correctement représenté ?

    Beaucoup décrivent le feu de manière incorrecte ce qui leur conférent ainsi une crainte charnelle.

    La peur est enracinée dans la vie de nombreux croyants.

    La vie victorieuse de la croyance inébranlable en Yahuah est assez rare, et, je crois, impossible sans connaître La Souveraineté de Yahuah et de Son Amour pour nous. 

    Notre but  ici est d'essayer de répandre la croyance par l'enseignement de la vérité sur le feu de Yahuah.

    Puissiez-vous entendre Sa Voix parler du milieu du feu.

     

    Le feu et YahuShua La Torah faite Chair

    Deutéronome 33 fait état de la bénédiction de Moshah/Moïse sur la nation d'Ysra'El avant sa mort.

    Dans cette bénédiction, nous lisons dans Deut. 33: 2 et 3,

    2 Yahuah Est apparu du haut du Sinaï, et Il a brillé(/S'est levé sur eux de Séir) sur le Séir pour eux ; Il S'est révélé (/a resplendi de la montagne de Paran) sur Le Mont Pharan, a quitté les (/et Il est sorti/venu du milieu des) Saintes Myriades qui l'entourent, dans Sa Droite (/Il leur a de Sa (Main) droite envoyé le feu de la loi) une loi de feu [ech-dath, «feu-loi»] pour eux. 3 En effet, Il aime les peuples ; tous Ses (Tes ?) saints sont dans Ta Main et ils se tiennent à Tes Pieds, ils reçoivent Tes Paroles; 

    Notre Mashiach/Messie n'Est Il pas La Parole (Davar) faite Chair ?

    La version King James parle d'une loi de feu ... Le terme hébreu est esh, «feu» et dath, «loi».

    Donc, le texte est rédigé pour nous montrer que la Sainte loi/loi qadosh est un feu que Yahuah a donné au peuple : Notre Messie qui a d'ailleurs ajouté aux Dix Paroles.

    En outre, Moshah/Moïse dit dans le verset suivant : Tous les mis à part/sanctifiés [ou, saints] sont dans Ta Main.

    Or qui Est à Sa Droite ?

    Si la loi de feu est dans la main de Yahuah, et l'ensemble de ceux qui sont sanctifiés sont ceux qui sont aussi dans Sa Main, il en résulte qu'ils bénéficient d'une nature qadosh de ce feu sanctifié…. car ils sont UN/ECHAD avec Leur Messie : YahuShua !

    Cela se manifeste dans le fait qu'ils suivent Ses traces, et chacun reçoit Ses Paroles. Ils ne font pas que croire en Lui, Sa Parole, mais ils deviennent eux aussi la Parole, tout comme Yahushuah Mashiyach Est La Parole (Yahuwchanan/Jean 1: 1).

    Cette prophétie est remarquable, car elle nous indique que la bénédiction ultime de Yahuah est de cette même nature qadosh qui a l'apparence d'un feu et qui est transmise par la Parole de Yahuah.

    Le prophète YashaYahuh/Esaïe explique ce qu'a écrit Moshah/Moïse. 

    YashaYahuw 33:14 nous dit,

    14 Les pêcheurs ont peur dans Sion ; le  tremblement a saisi les impies (ceux qui sont sans La Torah). Qui parmi nous peut vivre avec le feu dévorant / qui de nous séjournera dans le feu consumant ? Qui parmi nous peut vivre avec la combustion continue ? 15 Celui qui marche dans la justice, et parle avec sincérité/droiture, celui qui rejette le gain injuste/(acquis) par extorsion, et qui secoue ses mains pour qu'elles ne prendre aucun pot de vin/présent ; celui qui bouche ses oreilles pour ne pas entendre parler d'effusion de sang, et qui ferme ses yeux pour ne pas voir le mal ;

    Ceux qui sont justifiés par Le Sang de YahuShua peuvent vivre en Qadosh Présence et participer à la Qadosh Nature d'Elohim.

    Ceci est bien illustré dans l'histoire des trois amis de Daniel, qui ont été jetés dans la fournaise ardente. Le feu ne pouvait pas leur faire du mal, parce que le jugement de la Torah n'avait pas compétence sur les justes. Leur caractère était en harmonie avec le Feu Purificateur et Qadosh d'Elohim, et ainsi le feu terrestre n'eût aucun pouvoir sur eux.

    Lorsque tout Ysra'El était à la base de la montagne, il avaient été justifiés par le sang de l'agneau sept semaines plus tôt à la Pâque (quand ils étaient sortis d'Egypte). 

    Pourtant, cela ne signifie pas qu'ils étaient prêts pour l'expérience suivante avec la Ruwach Ha Kodesh de Yahuah au pied du Mont Horeb.

    Cette rencontre avec Yahuah a ensuite été célébrée comme la fête de la Pentecôte. Bien qu'ils aient été justifiés par la foi, ils ont été incapables de faire l'expérience de la Pentecôte, parce qu'ils avaient peur d'entendre la voix de Yahuah. 

    N'est ce pas pour cette raison, que l'accomplissement de la Pentecôte a été reportée à 1 500 ans plus tard ? lorsque nous lisons son histoire relatée dans le deuxième chapitre des Actes.

    Le point est que l'assemblée dans le désert sous Moshah/Moïse (Actes 7:38) caractérise les croyants qui, justifiés par la foi, sont réticents ou incapables de passer au deuxième niveau d'expérience avec Yahuah.

    La Pentecôte est une rencontre avec le Feu Qadosh, car c'est une immersion de feu, conçue pour purifier le peuple en détruisant la chair (crucifier la chair). 

    Elle ne vise pas à détruire mais à libérer chacun de la servitude de ses désirs charnels. Ce feu brûle la chair et tue. Ainsi nous ne devrions pas reculer devant une telle mort, mais plutôt l'embrasser, sachant que Yahuah YahuShua Est Amour, et qu'Il nous prépare pour une relation plus profonde avec Lui. 

    Le prophète YirmeYahuh/Jérémie a écrit dans 23:29,

    29 Ma Parole n'est elle pas comme un feu ? déclare Yahuah, et comme un marteau qui brise le roc ?

    La Parole de Yahuah YahuShua Le Messie : La Torah faite chair, n'Est-Il pas comme un feu, puisqu'Il révèle Son caractère Sa même nature ? 

    Le but de la Torah est de définir le péché (1 Yahuhchanan/Jean 3: 4 nous dit que le péché est la transgression de la loi*). Sinon, comme Paul a dit en parlant de la convoitise, sans la loi nous n'aurions pas connu le péché, si la Torah n'eût dit : Tu ne convoiteras pas (Romains 7: 7).

    Quand nous entendons la Parole de Yahuah/YahuShua sortant du milieu du feu, ne devrions nous pas être dans la crainte que Sa Majesté démasque le péché dans nos cœurs que nous avons si désespérément essayé de cacher pendant toute notre vie ?

    Tous nos mécanismes de défense, l'auto-justification, nos rationalisations, notre projection de culpabilité sur les autres, notre aveuglement et notre refus de voir nos propres cœurs, comme Yahuah les voit - tous les secrets du cœur sont manifestés par Sa Parole lorsque nous l'entendons nous parlant du milieu du feu.

    Oui, cela peut être redoutable.

    YahuShua/Les Dix Paroles faites Chair nous a donné le principe général de la Torah, et les statuts/chukim définissent précisément la façon dont ce principe doit être correctement appliqué. Les arrêts de la Torah sont les pénalités pour chaque transgression. Ils sont conçus pour rétablir l'ordre légal aussi bien par la restitution que dans la mesure du possible de rétablir le pécheur.

    Quand nous devenons croyants en Toute La Parole, nous arrivons devant la barre de justice de Yahuah en tant que pécheurs repentants.

    Nous revendiquons la mort de Yahushuah comme Qui s'Est donné Lui Même en rançon pour tous nos péchés passés, présents et futurs.

    A partir de ce moment, nous avons une relation nouvelle et différente avec la Torah.

    Dans le temps passé, nous avons eu peur de Son jugement ; maintenant, nous nous soumettons volontairement à Son jugement et à Son enseignement, nous apprenons ce qu'est le péché et comment éviter de pécher.

    Comme l'a dit YashaYahuw/Esaïe, nous commençons à apprendre la justice.

    Paul dit que par la Torah est venue la connaissance du péché. Rom. 3:20

    Comment pourrions-nous remédier à toutes nos transgressions si nous ne savons pas ce qu'est le péché ? Et comment pourrions-nous savoir ce qu'est le péché si nous ne connaissons pas la Torah ?

    Donc, cette nouvelle relation avec la Torah ne nous est connue que par l'apprentissage de l'obéissance, en se sanctifiant par l'obéissance. C'est alors que nous sommes justifiés. Nous nous soumettons à la Torah de feu, et Yahushah nous conduit à travers le feu des circonstances, une immersion de feu, et Yahuah commence à nous affiner comme l'or.

    Comme nous nous approchons de Lui, Il nous parle du milieu du feu comme Lui-même a parlé à l'ancien Ysra'El.

    Ceci est aussi redoutable pour notre chair aujourd'hui que cela le fut pour Ysra'El au Sinaï.

    Le feu active nos peurs intérieures qui accompagnent toujours le péché dans nos cœurs.

    Les hommes d'aujourd'hui courent encore loin de la Torah ardente dont Yahuah a énoncé les décrets aux hommes du milieu du feu.

    Ils ont encore peur d'elle, et de cette peur est venue de la doctrine "anti-Torah".

    Ce sont ceux qui justifient leur péché en disant: "Nous ne sommes plus sous la loi, mais sous la grâce." Ce qu'ils veulent vraiment dire est: «Nous allons respecter les lois avec lesquelles nous sommes d'accord, comme celles qui définissent le meurtre, le vol et l'adultère en tant que péché, mais nous sommes en désaccord avec toute personne qui apporte une loi que nous n'observons pas car nous ne sommes pas sous la loi mais sous la grâce ".

    La plupart des gens ne comprennent pas la déclaration de Paul dans Romains 6:14 où il dit, vous n'êtes pas sous la loi, mais sous la grâce. 

    Dans l'Écriture, quand un homme a été reconnu coupable du péché par la Torah de Yahuah, il était "sous la loi" jusqu'à ce que la dette ait été payée. Par exemple, si la personne était reconnue coupable d'avoir volé 1000 euros, la loi lui indiquait de faire restitution en payant sa victime au double de son larcin soit 2000 euros. Si elle n'était pas en mesure de payer la dette, elle devait travailler jusqu'à restitution de la dette.

    Le temps qu'il fallait travailler pour payer la dette était le temps que l'homme était "en vertu de l'application de la loi." Une fois que la dette était payée, il était "sous la grâce" parce que son péché n'avait plus de pouvoir sur lui. Le péché était comme pardonné.

    Paul nous dit que Yahushah Mashiyach a payé la pénalité pour nos péchés.

    Par conséquent, nous ne sommes pas sous la loi, mais sous la grâce.

    Notre péché n'a plus aucun pouvoir sur nous. Mais cela signifie t'il pour autant que nous puissions maintenant continuer dans le péché/la transgression de la loi ? Bien sûr que non.

    La Torah nous dit ce qu'est le péché.

    La Torah n'a jamais été conçue pour justifier les pécheurs. Cependant, la solution n'est  pas de ranger la Torah, légalisant ainsi le péché.

    La solution est de couvrir nos péchés par le sang de YaHuWSHuWaH, croyant qu'Il a payé chèrement la peine complète de tous nos péchés.

    Cela nous met "sous la grâce" de telle sorte que nous sommes libres d'être des serviteurs de Yahuah dans l'obéissance à Sa Torah.

    Nous avons été justifiés, afin de commencer à apprendre l'obéissance selon La Volonté de Yahuah.

    La révélation fondamentale de La Volonté de Yahuah est venue par Moshah dans la Qadosh Torah.

    Certaines parties de la Torah, en particulier les sacrifices et les rituels sanguins relatifs au temple physique et au sacerdoce lévitique, ont été accomplies par Notre Messie elles sont donc modifiées dans l'Alliance Renouvelée car nous sommes passés du sacerdoce d'Aaron au sacerdoce de Melchitzedeck : Roi de Justice.

    Les principes restent les mêmes, mais ils ont revêtu une nouvelle forme au temps de la Pentecôte.

    Pourtant, même ceux-ci ne sont  vraiment pas à mettre de côté ; seulement leur forme extérieure a changé.

    Nous avons encore un sacrifice de sang ; Yahushah Est le véritable Agneau de Yahuah dont Le Sang Parfait nous purifie et nous protège.

    Nous avons encore un temple ; nous sommes le temple de Yahuah.

    Nous avons encore un sacerdoce ; c'est ce sacerdoce Melchisédek.

    Nous avons encore un grand prêtre; Notre Messie en Nous Est toujours en vie.

    Mais ne nous pensons pas que les lois aient à être mises de côté, de peur que nous devenions sans loi.

    Le vol, l'assassinat et l'adultère sont toujours péchés. Malheureusement, beaucoup de croyants étudient rarement la Torah de Yahuah, parce qu'on leur a dit qu'elle a été mise de côté.

    Pour cette raison, peu de gens comprennent les jugements de la Torah.

    C'est plus grave quand on étudie l'idée de l'arrêt définitif des méchants au Grand Trône Blanc.

    Sans une compréhension des arrêts de la Torah, nous ne serons pas en mesure de connaître la nature de l'étang de feu, qui est le jugement des pécheurs.

    Yahuah jugera le monde par Sa Torah, car c'est ainsi que tout péché est jugé.

    Une étude de la Torah elle-même va nous montrer le vrai but du jugement.

    YashaYahuw/Esaïe 26: 9 dit :

    9 Car, lorsque la terre éprouve tes jugements, les habitants du monde apprennent la justice.

    Les arrêts de la Torah sont correctifs et curatifs. Ils sont conçus pour apporter le vrai pardon, pas un perpétuel état de non-pardon.

    Le but de l'âge des Tabernacles est de donner à la terre un repos sabbatique dans le septième millénaire, de sorte que les gens soient libres d'apprendre les décrets de Yahuah Zacharie 14.12.

    Nous sommes sur le point d'entrer dans un temps où toutes les nations verront l'exaltation du Royaume de Yahuah et de Sa splendeur.

    Ils verront les bénédictions de Ses citoyens et désireront apprendre Ses Lois (YashaYahuw/Esaïe 2: 2-4).

    Ils accepteront Yahushah Mashiyach comme le Roi de la Terre et tourneront toute la terre dans un royaume universel. Ils ne fuiront pas dans la terreur devant Ses jugements ; ils verront la justice et la miséricorde de La TORAH de Yahuah en contraste direct avec les lois des hommes, et ils se réjouiront de Sa merveilleuse Sagesse .

    Le baptême du feu

    La première et la plus immédiate façon dont nous pouvons prouver le feu de Yahuah est par l'immersion du feu. Cela ne signifie pas que nous devons être littéralement brûlés vifs dans une flamme.

    Un chef de file Église primitive il y a 1800 ans, Clément d'Alexandrie (le professeur d'Origène), décrit :

    "Le feu est conçu comme une puissance bienfaisante et forte, visant à détruire ce qui est la base, la préservation de ce qui est bon, donc ce feu est appelé... "Sage" par les prophètes Nous ne disons pas que le feu purifie la chair, mais les âmes pécheresses, ça n'est pas un vulgaire feu [terrestre, naturel] dévorant tout mais le «feu de la sagesse» comme nous l'appelons, le feu qui "transperce l'âme" & qui passe au travers elle. " (Stromata VII, 2: 5-12)

    Ce Feu ne devrait Il pas être cette Alliance faite par Notre Messie Qui a déchiré le voile de Haut en Bas ?

    14 Car Il Est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, 15 l'inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en Lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix,16 et de les réconcilier, l'un et l'autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l'inimitié. 17 Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près; 18 car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.

    Ephésiens 2:14-18

    * verset qui a disparu dans les Bibles françaises d'aumônerie :(

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Veuillez me pardonner, je n'accède plus à la boite précédente alors merci de m'écrire à :

    laparole@mail.com

    Toute  suggestion est bienvenue pour La Gloire de Notre Elohim !!!

    Soyez grandement bénis !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Nombres 6:24-28

    24 Que Yahuah te bénisse, et qu'Il te garde ! 25 Que Yahuah fasse luire Ses Faces sur toi, et qu'il t'accorde Sa Grâce ! 26 Que Yahuah tourne Ses Faces vers toi, et qu'Il te donne la paix ! 27 C'est ainsi qu'ils mettront Mon Nom sur les enfants d'Israël, et Je les bénirai.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Voici un document qui ne date pas d'aujourd'hui augmenté et adapté à ma compréhension : à méditer avec Abba dans la prière.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • S'il est vrai qu'il convient d'honorer son père et sa mère, il n'en demeure pas moins que la fête des mères et la fête des pères sont abominables aux yeux de Notre Créateur.

    Voici donc ci-dessous, la traduction d'un message issu du site nazarite.com qui en donne l'origine


    La fête des mères remonte aux cultures anciennes en Grèce et à Rome.

    Dans les deux cultures, les "déesses mère" (Reine du ciel), qui sont des idoles (nous savons que Marie faite de chair et de sang, comme chacun d'entre nous, dort et qu'elle se réveillera à la résurrection) étaient adorées pendant le printemps lors de fêtes religieuses.

    Les anciens Grecs ont rendu hommage à ladite "puissante déesse Rhea" (sic…), la femme de Cronus, connue comme la mère des "dieux" (re la "Reine du ciel").

    De même, l'existence d'une fête romaine de trois jours à la mi-mars appelée Hilaria, pour honorer la "déesse romaine Magna Mater", ou "grande mère", remonte à 250 BCE.

    Comme le christianisme s'est répandu dans toute l'Europe, la célébration de ladite «église mère» a remplacé la tradition païenne d'honorer les "déesses mythologiques".

    Le quatrième dimanche de Carême (pleurant pour Tammuz), une période de jeûne de 40 jours avant Pâques, est devenu connu sous le nom de "mère dimanche".

    Pour montrer combien leurs mères étaient appréciées, ils apportaient des cadeaux ou un "gâteau marial" (Jérémie 7:18) et au fil du temps, cela a commencé à coïncider avec la célébration de l'"église mère".

    La fête des mères tombe toujours sur le deuxième "jour du soleil" ("sunday" : dimanche) de mai, et comme tant d'autres vacances enracinées dans le culte païen du soleil, y compris la fête des pères qui tombe toujours sur le troisième "jour du soleil" ("sunday" : dimanche) de juin, tombent généralement sur le jour nommé en l'honneur de leur dieu le plus puissant : le soleil !

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Merci de voir avec notre Père Céleste dans La Prière tout document traduit pour le discernement, soyez grandement bénis, dans Le Saint Nom de YahuShua !!!!

     

    source : Bryan T. Huie 

    Genèse 3:1-3 (Darby) 

    1 Or le serpent était plus habilé/rusé qu'aucun animal des champs que YaHuWaH Elohim avait fait ; et il dit à la femme : vraiment qu'a dit Elohim : Vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin ? 2 Et la femme dit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin ; 3 mais du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a dit : Vous n'en mangerez point, et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. 4 Et le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point certainement ; (Darby avec aménagement du Nom)

    Ce serpent ancien, Satan, est le père du mensonge, il n'y a pas de vérité en lui (Jean 8:44).  

    Cependant, aujourd'hui, le Christianisme dominant croit et s'accroche obstinément au mensonge originel de Satan à Eve.  L'idée que les morts ne meurent pas vraiment, mais qu'ils vont plutôt rester conscients après la mort :  c'est une des croyances fondamentales de la plupart des confessions chrétiennes. Beaucoup croient en effet, que leurs proches, bien que morts, sont encore vivants dans le ciel (notamment) .  Tous ceux qui osent contredire cette croyance sur le statut des morts sont généralement dénigrés et on aurait tendance à leur dire qu'il font partie d'une secte qui tord la vérité de La Parole.

    Mais nous, en tant que croyants, devrions être guidés par les Écritures et non par la tradition humaine inspirée de satan.  

    Cet article va examiner ce que La Bible dit clairement et de façon répétée sur la mort, l'état de la mort, et le seul espoir pour la mort (la résurrection).   De plus, nous verrons quels sont les versets qui sont communément incompris et utilisés pour soutenir la position que les morts sont conscients après la mort.

    Dans un premier temps, comprenons que les humains auraient évité la mort physique s'ils avaient obéi à Elohim au commencement.  Si Adam et Eve avaient suivi les instructions d'Elohim sans toucher et consommer de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, ils auraient pu rester dans le Jardin d'Eden.  Là ils auraient pu manger de l'arbre de vie (un arbre qui ne leur était pas interdit à l'origine et ils auraient vécu pour toujours. Mais lorsqu'ils ont désobéi et cru au mensonge de satan (Gen. 3:4), la mort physique est devenue leur partage dans le cadre de leur expérience humaine.

    Romains 5:12

    C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort a passé à tous les hommes, en ce que tous ont péché

    La Bible enseigne qu'il y a trois parties distinctes chez l'homme :  (1) le corps, (2) le souffle/"l'esprit", et (3) l'âme (I The. 5:23).  Ces trois sont interactives bien que différentes.

    (1) le corps est la partie charnelle de l'homme : peau, os, et organes. Le corps est composé des mêmes éléments physiques qui composent la terre ; c'est pourquoi il est appelé poussière (Gen. 2:7).  Quand une personne décède, son corps.

    Lorsqu'une personne meurt, son corps finit par dépérir et revient à ses éléments constitutifs (Genèse 3:19).  Dans la Première Alliance, le nom hébreu Basar est le mot principal traduit  "corps " ou  "chair, " tandis que les mots grecs Soma ("corps ") et sarx ( "chair") sont les plus couramment utilisés dans la Nouvelle Alliance.

    A travers le miracle de la résurrection, Elohim ramène à la vie ceux qui sont morts.  La Bible nous dit que les corps de ceux qui sont ressuscités seront de deux sortes : des corps mortels renouvelés comme celui de Lazare (Jean 11:1-45) et l'armée d'Israélites (Eze. 37:1-14), ou des corps spirituels améliorés comme Celui que YahuShua/Yeshoua a reçu à Sa résurrection (I Cor. 15:39-54).

    La différence dans ces deux types de corps est de qualité. Il y a six cas de résurrection qui sont cités dans la Bible avant l'élévation de YahuShua/Yeshoua : le fils de la veuve de Sarepta (I rois 17:17-23) ; le fils de la Sunamite (II Rois 4:17-37) ; le fils de la veuve de Naïn (Luc 7:11-16) ; la fille de Jaïrus (Matt. 9:18-25; Marc 5:22-42 ; Luc 8:41-55) ; Lazare (Jean 11:1-45) ; et les Saints élevés à Jérusalem quand YahuShua/Yeshoua mourut sur la Croix (Matt. 27:50-53).  Cependant, bien qu'ils aient tous précédé  YahuShua/Yeshoua, Il est appelé Le Premier-Né d'entre les morts (col. 1:18; Apoc. 1:5) et Prémice de ceux qui se sont endormis (I Cor. 15:20).  C'est parce qu'Il est le Seul humain à être ramené à la vie à Qui il a été donné un corps immortel. Cela ne se reproduira pas avant la résurrection des Saints à la dernière trompette (I Cor. 15:50-54).

    (2) le Souffle/"l'esprit" humain est la partie non physique de l'homme.  C'est l'équivalent humain du Souffle de Sainteté/"l'Esprit Saint", qui est Le Souffle/"l'Esprit" d'Elohim/"Dieu" (I Cor. 2:9-16).  Combiné avec le cerveau, Le Souffle/"L'Esprit" nous donne la conscience.   Il est mentionné dans les écritures comme la Ruach Le Souffle/"l'Esprit" (Deu. 30:1; I Chr. 22:7; Psa. 26:2; 73:21) ou  "Le coeur " (Gen. 6:5; Job 17:4; Dan. 2:30; Marc 7:21; Hébreux 4:12).  Le Souffle pour "Esprit" vient du mot hébreu Ruach et du mot grec pneuma.  Ces mots peuvent également signifier  "vent" des choses qui, comme le souffle, peut être ressenti, mais non vu (Jean 3:8).

    Une bonne façon d'imaginer la relation entre le corps et le Souffle/"l'esprit" est d'établir une comparaison avec un système informatique.  Le corps humain est comme le matériel informatique (unité centrale, carte mère, disque dur, haut-parleurs, moniteur, etc…) et le souffle/"l'esprit" humain est comme le logiciel informatique (système d'exploitation, traitement de texte, tableur, navigateur Web, etc.)   Tout comme le matériel informatique sans logiciel est inutile, les logiciels informatiques ne peuvent fonctionner que lorsque vous travaillez en combinaison avec le matériel.

    C'est aussi avec le corps humain et le souffle/"l'esprit".  Quand une personne meurt, son esprit revient à Elohim/"Dieu" Qui l'a donné (Ecc. 12:7; Matt. 27:50; Jean 19:30; Actes 7:59).  Le corps sans Le Souffle/"l'esprit" est mort (Jaques 2:26).  Sans un corps humain vivant (mortel ou spirituel) pour interagir avec le souffle/"l'esprit" humain est inconscient, on est ainsi dans un état semblable au sommeil.  C'est pourquoi la Bible parle si souvent de la mort comme du sommeil.  Au moment de la résurrection, Elohim Soufflera à nouveau sur les morts pour habiter leur corps une fois de plus (Eze. 37:10; Luc 8:55).

    (3) l'âme est la combinaison de la chair et du Souffle.   C'est la personne entière; son caractère, sa nature, sa disposition, son tempérament, et sa personnalité.  L'homme n'a pas d'âme : l'homme est une âme, comme les Écritures nous disent clairement:

    Genèse 2:7

    Et YaHuWaH Elohim/"L'Éternel Dieu" forma l'homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l'homme devint une âme vivante (nephesh).

    1 Corinthiens 15:45

    C'est ainsi aussi qu'il est écrit : «Le premier homme Adam devint une âme vivante (psuché)» {Genèse 2:7}, le dernier Adam, un esprit vivifiant.

    Le mot le plus couramment traduit par "âme" dans la Première Alliance est le nom hébreu nephesh et ses variantes.   Ce mot est aussi souvent traduit  "vie." le mot grec correspondant psuche est traduit  "âme" dans le nouveau testament.

    Une âme ne peut être séparée d'une personne.  L'homme est une âme.  Elohim crée un esprit humain au sein de chaque homme (Zac. 12:1).  Quand Elohim met un souffle/"esprit" au sein d'une personne, ils deviennent une âme vivante.  Quand une personne meurt, ce souffle/"cet esprit" est repris par Elohim (Ecc. 12:7; Psa. 104:29).

    La Bible enseigne clairement que les âmes peuvent mourir:

    Ezéchiel 18:4

    Voici, toutes les âmes sont à moi ; comme l'âme du père, ainsi aussi l'âme (nephesh) du fils est à Moi : l'âme (nephesh) qui péchera, celle-là mourra.

    Ezéchiel 18:20

    L'âme (nephesh) qui a péché, celle-là mourra. Le fils ne portera pas l'iniquité du père, et le père ne portera pas l'iniquité du fils ; la justice du juste sera sur lui, et la méchanceté du méchant sera sur lui.

    Nombres 31:19

    Et vous, demeurez hors du camp, sept jours, quiconque aura tué un homme (nephesh donc une "âme" ici), et quiconque aura touché quelqu'un de tué ; vous vous purifierez le troisième jour et le septième jour, vous et vos captifs.

    Ezéchiel 13:19

    Et Me profaneriez-vous auprès de Mon peuple pour des poignées d'orge et pour des morceaux de pain, afin de faire mourir les âmes (nephashot) qui ne devaient pas mourir, et pour faire vivre les âmes (nephashot) qui ne devaient pas vivre, en mentant à mon peuple qui écoute le mensonge ?

    1 Pierre 3:20

    qui ont été autrefois désobéissants, quand la patience d'Elohim/"Dieu" attendait dans les jours de Noé, tandis que l'arche se construisait, dans laquelle un petit nombre, savoir huit personnes (âmes ici : psuchaï), furent sauvées à travers l'eau ;

    La plupart des croyants acceptent la doctrine grecque selon laquelle l'homme a une nature duale : spirituelle et physique.  Pour ces dualistes, la mort est la séparation de l'âme immortelle du corps mortel.  Cependant, les écritures ci-dessus et beaucoup d'autres montrent clairement que l'âme et le corps sont mortels et peuvent mourir.  L'âme est éteinte à la mort, et le corps commence à se décomposer (l'âme est dans le sang ndlt).  Le souffle/"l'esprit", qui a d'abord été donné par Elohim, Lui revient.  Mais puisque Le Souffle/La Ruach ("l'esprit") ne peut fonctionner sans le corps, Le Souffle/La Ruach ("l'esprit") n'a aucune conscience dans la mort.

    Beaucoup de ceux qui enseignent que l'homme reste conscient après la mort ridiculisent et se moque ainsi de la doctrine selon laquelle les morts sont inconscients. 

    Ils prétendent que seul le corps dort dans la mort, tandis que l'âme est éveillée au paradis ou en enfer.  Un examen de leur position montre qu'ils ne comprennent généralement pas la nature des trois composantes de l'homme.  Ils utilisent souvent l'âme et Le Souffle/La Ruach ("l'esprit") de manière interchangeable, même si les Écritures montrent clairement qu'il y a une différence entre les deux :

    Hébreux 4:12

    Car la parole d'Elohim/"Dieu" est vivante et opérante, et plus pénétrante qu'aucune épée à deux tranchants, et atteignant jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles ; et elle discerne les pensées et les intentions du cœur.

    Maintenant que nous sommes armés de la connaissance biblique de base de ce que représentent le corps, Le Souffle/La Ruach ("l'esprit") et l'âme, nous allons voir ce que les Écritures enseignent vraiment sur le statut des morts.

    Commençons par le livre de Job. 

    Job a beaucoup à dire sur la mort. 

    Après que les malheurs physiques et matériels (apportés par satan) lui soient tombés dessus, Job a maudit le jour de sa naissance et a souhaité qu'il soit mort à la naissance.  Voici ce qu'il dit sur les morts, à qui il souhaite, à ce moment là de son désarroi, appartenir :

    Job 3:11-19 (Darby)

    11 Pourquoi ne suis-je pas mort dès la matrice, n'ai-je pas expiré quand je sortis du ventre ? 12 Pourquoi les genoux m'ont-ils rencontré, et pourquoi les mamelles, pour les téter ? 13 Car maintenant je serais couché et je serais tranquille, je dormirais : alors j'aurais du repos, 14 Avec les rois et les conseillers de la terre qui se bâtissent des solitudes*, 15 Ou avec les princes qui ont de l'or, qui ont rempli d'argent leurs maisons ; 16 Ou, comme un avorton caché, je n'aurais pas été, - comme les petits enfants qui n'ont pas vu la lumière. 17 Là, les méchants ont cessé leur tumulte, et là ceux dont les forces sont épuisées par la fatigue sont en repos ; 18 Les prisonniers demeurent ensemble tranquilles, ils n'entendent pas la voix de l'exacteur ; 19 Là sont le petit et le grand, et le serviteur libéré de son maître.

    Job nous parle très distinctement sur le statut des morts.  Il nous informe que les morts dorment, la condition de la mort est rapportée de nombreuses fois dans les écritures.  Job nous révèle que tous les morts, quels qu'ils soient, sont dans cet État.

    Job 7:21

    Et pourquoi ne pardonnes-tu pas ma transgression, et ne fais-tu point passer mon iniquité ? Car maintenant je me coucherai dans la poussière, et tu me chercheras, et je ne serai plus.

    Job continue ensuite sur le sujet de la mort et il ajoute un détail significatif :

    Job 14:10-14 (Darby)

    10 Mais l'homme meurt et gît là ; l'homme expire, et où est-il ? 11 Les eaux s'en vont du lac ; et la rivière tarit et sèche : 12 Ainsi l'homme se couche et ne se relève pas : jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de cieux, ils ne s'éveillent pas, et ils ne se réveillent pas de leur sommeil. 13 Oh ! si tu voulais me cacher dans le shéol, me tenir caché jusqu'à ce que ta colère se détourne, me fixer un temps arrêté, et puis te souvenir de moi, - 14 (Si un homme meurt, revivra-t-il ?) tous les jours de ma détresse, j'attendrais jusqu'à ce que mon état vînt à changer :

    Ici nous voyons que Job avait quelques notions de la résurrection.  

    Un peu plus loin, il parle de la résurrection de manière plus détaillée :

    Job 19:25-27 (Darby)

    25 Et moi, je sais que mon rédempteur est vivant, et que, le dernier, il sera debout sur la terre ; 26 Et après ma peau, ceci sera détruit, et de ma chair je verrai Elohim/"Dieu", 27 Que je verrai, moi, pour moi-même ; et mes yeux [le] verront, et non un autre : - mes reins se consument dans mon sein.

    Job savait que même après que son corps se serait décomposé dans la tombe, il verrait Elohim dans sa chair.  Il connaissait la résurrection des morts et l'attendait avec impatience.  Pourquoi ?  Parce qu'il comprenait que la résurrection était le seul espoir pour l'humanité de vaincre la mort.  S'il n'y avait pas de résurrection, les morts continueraient à dormir dans leurs tombes pour toujours.

    Le roi Salomon partageait la même compréhension que Job en ce qui concerne le sort de ceux qui étaient morts.  Salomon, l'homme qui avait reçu de la sagesse et de l'intelligence en quantité et qu'Elohim augmenta pendant le temps qu'il a vécu (I rois 9:29-31), a clairement compris la finalité de la mort :

    Ecclésiaste 9:2-5 (Darby) 

    2 Tout arrive également à tous : un même événement au juste et au méchant, au bon et au pur, et à l'impur, à celui qui sacrifie et à celui qui ne sacrifie pas ; comme l'homme de bien, ainsi le pécheur ; celui qui jure, comme celui qui craint le serment. 3 C'est un mal dans tout ce qui se fait sous le soleil, qu'un même événement arrive à tous ; et aussi le cœur des fils des hommes est plein de mal, et la folie est dans leur cœur pendant qu'ils vivent ; et après cela [ils vont] vers les morts4 Car pour celui qui est lié à tous les vivants il y a de l'espoir, car un chien vivant vaut mieux qu'un lion mort. 5 Car les vivants savent qu'ils mourront ; mais les morts ne savent rien du tout ; et il n'y a plus pour eux de salaire, car leur mémoire est oubliée.

    Ecclésiaste 9:10

    Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le selon ton pouvoir ; car il n'y a ni œuvre, ni combinaison, ni connaissance, ni sagesse, dans le shéol, où tu vas.

    Le sens des paroles de Salomon est assez évident.  

    Malheureusement, ceux qui croient et enseignent que les âmes immortelles continuent consciemment après la mort, n'acceptent pas ces commentaires clairs écrits par Salomon.  Au lieu de cela, ils attaquent la nature inspirée de Ses Paroles dans ce passage et prétendent que Salomon, l'homme le plus sage du monde, ne savait pas de quoi il parlait.

    Cependant, le poids de nombreuses autres écritures ordinaires soutient les paroles de Salomon sur l'état des morts.  Regardons quelques passages du livre des Psaumes pour voir si Salomon parlait contrairement aux écritures en ce qui concerne la mort et l'état des morts:

    Psaumes 6:5

    Car on ne se souvient point de toi dans la mort ; dans le shéol, qui Te célébrera ?

    En Psaume 6, David dit clairement que nul ne se souvient d'Elohim lorsqu'il est mort.

    Psaumes 13:3

    Regarde, réponds-moi, YaHuWaH/"Éternel", Elohim Sheli/"Mon Dieu" ! Illumine mes yeux, de peur que je ne dorme [du sommeil] de la mort ;

    David compare la mort au sommeil en Psaume 13.

    Psaumes 17:15

    Moi, je verrai Ta face en justice quand je serai réveillé, je serai rassasié de Ton image.

    En Psaume 17, David nous fait comprendre à quoi va ressembler le réveil de la mort face à Elohim à la résurrection.  Ces commentaires viennent en parallèle avec ceux de Job sur la résurrection (Job 19:26-27)

    Psaumes 30:2-4 et 9-10 (Darby)

    2 YaHuWaH/"Éternel", Elohim sheli/"mon Dieu" ! j'ai crié à Toi, et Tu m'as guéri. 3 YaHuWaH/"Éternel" ! Tu as fait remonter mon âme du shéol ; Tu m'as rendu la vie, d'entre ceux qui descendent dans la fosse. 4 Chantez à YaHuWaH, vous, Ses saints, et célébrez la mémoire de Sa Sainteté. 59 Quel profit y a-t-il en mon sang, quand je descendrais dans la fosse ? La poussière te célébrera-t-elle ? Annoncera-t-elle ta vérité ? 10 Écoute, ô YaHuWaH/"Éternel" ! et use de grâce envers moi ; YaHuWaH/"Éternel", sois-moi en aide.

    Dans ce Cantique, qui nous parle de la dédicace de la maison de David, le psalmiste remercie Elohim de lui avoir sauvé la vie.  Les questions qu'il pose au verset 9 soulignent que s'il était mort, il ne serait pas en mesure de louer Elohim pour Ses œuvres et déclarer Sa vérité.

    Psaume 88:1-12 (Darby) 

    1 YaHuWaH/"Éternel", Elohim/"Dieu" de mon salut ! j'ai crié de jour [et] de nuit devant toi. 2 Que ma prière vienne devant toi, incline ton oreille à mon cri. 3 Car mon âme est rassasiée de maux, et ma vie touche au shéol. 4 Je suis compté parmi ceux qui descendent dans la fosse, je suis comme un homme qui n'a pas de force, 5 Gisant parmi les morts, comme les tués qui sont couchés dans le sépulcre, desquels tu ne te souviens plus, et qui sont retranchés de ta main. 6 Tu m'as mis dans une fosse profonde, dans des lieux ténébreux, dans des abîmes. 7 Ta fureur s'est appesantie sur moi, et tu m'as accablé de toutes tes vagues. Sélah. 8 Tu as éloigné de moi ceux de ma connaissance, tu m'as mis en abomination auprès d'eux ; je suis enfermé, et je ne puis sortir. 9 Mon œil se consume d'affliction ; j'ai crié à toi, Éternel, tous les jours ; j'ai étendu mes mains vers toi.10 Feras-tu des merveilles pour les morts ? ou les trépassés se lèveront-ils pour te célébrer ? Sélah. 11 Racontera-t-on ta bonté dans le sépulcre, ta fidélité dans l'abîme ? 12 Connaîtra-t-on tes merveilles dans les ténèbres, et ta justice dans le pays de l'oubli ?

    Dans Psaume 88, Heman le Ezrahite parle de l'affliction dont il a souffert.  Il plaide avec Elohim afin qu'Il le sauve avant de mourir, parce qu'il sait que s'il ne le fait pas, il n'a pas d'espoir.  Ses questions rhétoriques (VV. 10-12) sont conçues pour demander à Elohim d'agir avant qu'il ne meure et que tout espoir ne soit perdu.

    Psaumes 115:17

    Ni les morts, ni tous ceux qui descendent dans le silence, ne loueront Yah.

    Le psalmiste dit catégoriquement ici que les morts ne louent pas Elohim. Le mot "silence" est utilisé ici pour décrire la tombe, tout comme il le fait aussi dans Psaume 94:17.

    Psaumes 146:3-4 (Darby) 

    3 Ne vous confiez pas dans les principaux, dans un fils d'homme, en qui il n'y a pas de salut. 4 Son souffle/"esprit" sort, l'homme retourne dans le sol d'où il est tiré ; en ce même jour ses desseins périssent.

    Ici, le Psalmiste nous dit que les pensées d'un homme mortel périssent le jour où il meurt.

    Comme nous venons de le voir, les Psaumes sont pleins de perspicacité quant à l'état des morts.  Dans tous les cas, les morts sont dépeints comme étant endormis dans la tombe, inconscients et incapables de faire quoi que ce soit.

    Elohim a prévenu Moshah/Moïse de sa mort imminente avant que les Israélites ne pénètrent dans la terre promise, le qualifiant de sommeil:

    Deutéronome 31:16

    Et YaHuWaH/"l'Éternel" dit à Moshah/"Moïse" : Voici, tu vas dormir avec tes pères ; et ce peuple se lèvera et se prostituera après les dieux étrangers du pays au milieu duquel il va entrer ; et il M'abandonnera, et rompra Mon Alliance que J'ai faite avec lui.

    La langue utilisée pour décrire la mort des rois d'Israël et de Yahudah/"Juda" soutient également l'opinion que les morts dorment et se reposent dans leurs tombes :

    2 Samuel 7:12

    Quand tes jours seront accomplis et que tu dormiras avec tes pères, Je susciterai après toi ta semence qui sortira de tes entrailles, et J'affermirai son royaume.

    1 Rois 2:10

    Et David s'endormit avec ses pères ; et il fut enterré dans la ville de David.

    Les apôtres Pierre et Paul confirment cette compréhension dans le livre des actes, allant jusqu'à dire que David n'est pas allé au ciel quand il est mort :

    Actes 2:29-34 (Darby)

    29 Hommes frères, qu'il me soit permis de vous dire avec liberté, touchant le patriarche David, et qu'il est mort, et qu'il a été enseveli, et que son sépulcre est au milieu de nous jusqu'à ce jour. … 34 Car David n'est pas monté dans les cieux …. 

    Actes 13:36 Car David, après avoir, en sa propre génération, servi au conseil d'Elohim/"Dieu", s'est endormi, et a été réuni à ses pères, et a vu la corruption ;

    La phrase "couché avec ses pères" est utilisée 36 fois dans le Tanakh/La Première Alliance pour décrire la mort des rois d'Israël et de Yahudah/Juda.  Elle s'applique à la fois aux bons rois comme aux méchants.  Il n'y a pas de différenciation entre le sort des rois, qu'ils soient bons ou mauvais. Il est écrit que tous dorment avec leurs ancêtres dans la mort.

    La Nouvelle Alliance parle de la mort comme le sommeil de nombreuses fois aussi:

    Jean 11:11-14 (Darby) 

    11 Il dit ces choses ; et après cela il leur dit : Lazare, notre ami, s'est endormi ; mais Je vais pour l'éveiller. 12 Les disciples donc lui dirent : Rabbi/"Seigneur", s'il s'est endormi, il sera guéri. 13 Or YaHushuWaH/"Jésus" avait parlé de sa mort ; mais eux pensaient qu'il avait parlé du dormir du sommeil. 14 YaHushuWaH/"Jésus" leur dit donc alors ouvertement : Lazare est mort ;

    Actes 7:59-60 (Darby)

    59 Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait : Rabbi YaHushuWaH/"Seigneur Jésus", reçois mon souffle/"esprit". 60 Et s'étant mis à genoux, il cria à haute voix : Rabbi/"Seigneur", ne leur impute point ce péché et ayant dit cela, il s'endormit.

    1 Corinthiens 11:29-30 (Darby)

    29 car celui qui mange et qui boit, mange et boit un jugement contre lui-même, ne distinguant pas le corps. 30 C'est pour cela que plusieurs sont faibles et malades parmi vous, et qu'un assez grand nombre dorment.

    1 Corinthiens 15:6 (Darby)

    1 Corinthiens 15:6 Ensuite il a été vu de plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont demeurés [en vie] jusqu'à présent, mais quelques-uns aussi se sont endormis.

    2 Pierre 3:3-4 (Darby)

    3 sachant tout d'abord ceci, qu'aux derniers jours des moqueurs viendront, marchant dans la moquerie selon leurs propres convoitises 4 et disant : Où est la promesse de Sa venue ? car, depuis que les pères se sont endormis, toutes choses demeurent au même état dès le commencement de la création.

    Le messager/l'ange qui a révélé des événements de la fin des temps à Daniel (Dan. 10-12) confirme la compréhension biblique du statut des morts avec ses paroles qu'il lui a adressées concernant son destin :

    Daniel 12 (Darby)

    Et toi, va jusqu'à la fin ; et tu te reposeras, et tu te tiendras dans ton lot, à la fin des jours.

    Le messager/l'ange dit à Daniel qu'il se reposera dans la mort jusqu'au moment de la fin, et puis il se relèvera à la résurrection pour revendiquer son héritage.  Ce réveil du sommeil de la mort à la résurrection se retrouve plusieurs fois dans la Bible :

    Daniel 12:2

    Et plusieurs qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour être un objet d'horreur éternelle.

    Esaïe 26:19 (Darby)

    Tes morts vivront, mes corps morts se relèveront. Réveillez-vous et exultez avec chant de triomphe, vous qui habitez dans la poussière ; car ta rosée est la rosée de l'aurore, et la terre jettera dehors les trépassés.

    Jean 5:28-29 (Darby)

    28 Ne vous étonnez pas de cela ; car l'heure vient en laquelle tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix ; 29 et ils sortiront, ceux qui auront pratiqué le bien, en résurrection de vie ; et ceux qui auront fait le mal, en résurrection de jugement.

    Ephésiens 5:13-14 (Darby) 

    13 Mais toutes choses, étant reprises par la lumière, sont manifestées ; car ce qui manifeste tout, c'est la lumière ; 14 c'est pourquoi il dit : «Réveille-toi, toi qui dors, et relève-toi d'entre les morts, et le Messie/"Christ" luira sur toi» {Ésaïe 60:1}.

    Comme nous l'avons vu maintes et maintes fois, la Bible parle de la mort comme une condition d'inconscience semblable au sommeil.  Beaucoup citent les écrits de l'apôtre Paul (Phi. 1:20-24; II Cor. 5:1-9) qui soi-disant réfutent  "la mort comme un sommeil." Cependant, c'est de Paul que nous recevons la déclaration la plus catégorique de la résurrection des morts comme le seul espoir pour ceux qui sont morts.

    Examinons les commentaires de Paul sur la résurrection du 15ème chapitre de I Corinthiens en détail:

    1 Corinthiens 15:12 (Darby)

    Or si Ha Mashiach/"Christ" est prêché, - qu'Il a été ressuscité (egegertai) d'entre les morts, comment disent quelques-uns parmi vous qu'il n'y a pas de résurrection de morts ?

    Ici, Paul commence à contester un enseignement apporté à Corinthe qui a nié la résurrection corporelle des morts.  Cette hérésie a probablement pris racine parmi l'église corinthienne en raison de la forte influence culturelle exercée par la vision dualiste grecque de la nature humaine.  La vue grecque que le corps et l'âme sont séparées, et que l'âme vit après que le corps meurt, a influencé la doctrine chrétienne depuis le Ier siècle.  Cette vue avait apparemment causé à certains croyants Corinthiens de conclure faussement qu'une résurrection des morts n'était pas nécessaire, puisque les âmes des croyants défunts étaient déjà avec Ha Mashiach/Le Messie dans le ciel.

    Cependant, Paul, issu du milieu juif pharisien (actes 23:6 ; 26:5 ; Phi. 3:5), a une vue de l'au-delà complètement différente.  Le dictionnaire de Paul et ses lettres a ceci à dire au sujet des croyances de Paul concernant la résurrection:

    L'enseignement de Paul sur la résurrection corporelle découle d'une anthropologie juive selon laquelle l'"âme" (nephesh en hébreu, psyché en grec) est le principe qui anime la vie humaine.  Dans la pensée juive  les êtres humains n'ont pas d'âmes, ils sont des âmes....  Compte tenu de ce contexte, il est parfaitement compréhensible de voir comment, dans Romains 8:23, Paul décrit les effets de la résurrection en termes d'ultime  "rachat de notre corps "... (p. 810)

    Comme une note latérale, le mot grec egegertai ("ressusciter") trouvé dans le verset 12 est une forme du verbe grec egeiro.  Le dictionnaire exégétiques de la Nouvelle Alliance énonce:  "la signification fondamentale de egeiro est (TRANS.) de se réveiller du sommeil... ou (intrans.) se réveiller, se lever... (p. 372, vol. 1).  Littéralement, commentaire de Paul pourrait être traduit:  "Il a été réveillé de la mort... "

    1 Corinthiens 15:13-15 (Darby) 

    13 Mais s'il n'y a pas de résurrection de morts, Ha Mashiach/"Christ" n'a pas été ressuscité non plus ; 14 et si Ha Mashiach/"Christ" n'a pas été ressuscité (egegertai), notre prédication donc est vaine aussi, et votre foi aussi est vaine ; 15 et même nous sommes trouvés de faux témoins de YaHuWaH/"Dieu", car nous avons rendu témoignage à l'égard de YaHuWaH/"Dieu" qu'Il a ressuscité (egergetai) Ha Mashiach/"Christ", Lequel Il n'a pas ressuscité (egegertai) si réellement les morts ne ressuscitent pas.

    Paul attaque le cœur même de cette fausse doctrine au verset 13.  Il lie fermement la résurrection future des morts avec la résurrection passée du Mashiach/Messie.  Si les morts ne sont pas réveillés de leur sommeil à la résurrection, alors Paul dit que Ha Mashiach/Le Messie  n'a pas été réveillé de la mort.  Si Ha Mashiach n'a pas été réveillé de la mort, alors leur espérance (et la nôtre ndlt) est en vain.  Paul et les autres apôtres ont en ce cas répandu un faux message !

    1 Corinthiens 15:16-17 (Darby)

    16 Car si les morts ne ressuscitent (egeirontai) pas, Ha Mashiach/"Christ" n'a pas été  ressuscité (egegertai) non plus ; 17 et si Christ n'a pas été ressuscité (egegertai), votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés :

    Pour appuyer ce qu'il avance, Paul déclare encore au verset 16 que si les morts se réveillent pas du sommeil de la mort dans l'avenir, alors Ha Mashiach/Messie n'est pas encore réveillé. Paul leur dit que si tel est le cas leur foi est inutile et qu'il n'y a pas eu de pardon pour leurs péchés.

    1 Corinthiens 15:18 (Darby)

    Ceux donc aussi qui se sont endormis en YahuShua/"Christ" ont péri.

    Maintenant,  un peu plus loin, Paul prend son cas.  S'il n'y a pas de résurrection, alors les croyants qui sont morts en croyant à notre Messie ont cessé d'exister !  S'il n'y a pas de résurrection, alors les croyants ont seulement l'espérance dans le Mashiach/Messie pendant leur vie mortelle sur cette terre.

    Il n'y a pas d'ambiguïté dans l'argumentation de Paul.  Il affirme clairement que le seul espoir pour la vie après la mort est la résurrection.  La position de Paul ici annule totalement la croyance hellénise que les âmes désincarnées des saints morts sont dans le ciel avec le Mashiach/Messie. 

    1 Corinthiens 15:20-26 (Darby)

    20 (Mais maintenant YaHushuWaH/"Christ" a été ressuscité (egegertai) d'entre les morts, prémices de ceux qui sont endormis. 21 Car puisque la mort est par l'homme, c'est par l'homme aussi qu'est la résurrection des morts ; 22 car, comme dans l'Adam tous meurent, de même aussi dans le Christ tous seront rendus vivants ; 23 mais chacun dans son propre rang : les prémices, YaHushuWaH/"Christ" ; puis ceux qui sont de YaHushuWaH/de "Christ", à Sa venue ; 24 ensuite la fin, quand Il aura remis le royaume à YaHuWaH/"Dieu" le Père, quand Il aura aboli toute principauté, et toute autorité, et [toute] puissance. 25 Car il faut qu'Il règne jusqu'à ce qu'Il ait mis tous les ennemis sous ses pieds : 26 le dernier ennemi qui sera aboli, c'est la mort.

    Après avoir débattu sur les conséquences finales de ce que le rejet de la résurrection avait sur leur théologie, Paul continue à énoncer les faits aux Corinthiens.  YaHushuWaH/Yeshoua avait en effet été réveillé du sommeil des morts.  Lorsque YaHuWaH/"Dieu" L'a réveillé du sommeil de la mort à la glorieuse vie éternelle, Le Messie est devenu le prémices de tous ceux qui seront réveillés de la mort à un moment ultérieur.  Puisque la mort entra à l'origine dans la race humaine à cause du péché d'Adam, la résurrection des morts à l'immortalité est venu par l'obéissance parfaite d'un homme.  Mais il doit y avoir un ordre de la résurrection à l'immortalité : YaHushuWaH/Yeshoua le Mashiach/Le Messie d'abord, puis les croyants messianiques à la venue de YaHushuWaH/Yeshoua. Il ne nous est pas donné plus de détails, mais Paul nous donne le résultat final ; Le Messie régnera jusqu'à ce que le dernier ennemi, la mort, soit détruit.

    Paul résume sa thèse sur la mort et la résurrection vers la fin du chapitre 15:

    1 Corinthiens 15:50-54 (Darby)

    50 Or je dis ceci, frères, que la chair et le sang ne peuvent pas hériter du royaume d'Elohim/"Dieu", et que la corruption non plus n'hérite pas de l'incorruptibilité.

    51 Voici, je vous dis un mystère : Nous ne nous endormirons pas tous, mais nous serons tous changés : 52 en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette, car la trompette sonnera et les morts seront ressuscités incorruptibles, et nous, nous serons changés. 53 Car il faut que ce corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce mortel revête l'immortalité. 54 Or quand ce corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira* la parole qui est écrite : «La mort a été engloutie en victoire» {Ésaïe 25:8}.

    Paul commence ici avec une déclaration qui est souvent négligée; les mortels de chair et de sang ne peuvent hériter du Royaume d'Elohim/"Dieu".  De nombreuses autres écritures montrent, cependant, qu'ils seront dans le Royaume d'Elohim.  Il poursuit en disant que tous les croyants ne mourront pas avant le retour du Mashiach/Messie YahushuWaH/Yeshoua.  Mais quand Il reviendra, tous les croyants seront changés instantanément au son de la dernière trompette (Apoc. 11:15-18).  Au son de cette trompette, les saints morts se réveilleront de leur sommeil dans de nouveaux corps spirituels, et les corps de ces croyants, alors vivants, seront changés en esprit.  Lorsque cela se produit,  "la mort est engloutie dans la victoire!"

    Paul a parlé de ce même événement dans sa première lettre à la Thessaloniciens:

    1 Thessaloniciens 4:13

    Or nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance à l'égard de ceux qui dorment, afin que vous ne soyez pas affligés comme les autres qui n'ont pas d'espérance.

    Au verset 13, il définit pour l'assemblée de Thessalonique pourquoi il écrit : pour leur donner du réconfort et de l'espoir sur le sort des croyants qui étaient morts ("endormis").

    1 Thessaloniciens 4:14

    Car si nous croyons que YaHushuWaH/"Jésus" mourut et qu'Il est ressuscité, de même aussi, avec Lui, YaHuWaH/"Dieu" amènera ceux qui se sont endormis par YaHushuWaH/"Jésus".

    Le verset 14 est une affirmation de foi dans la résurrection.  Paul dit que tout comme nous croyons qu'Elohim a relevé YaHushuWaH/Yeshoua d'entre les morts, de même nous croyons qu'Elohim va ressusciter ceux qui sont morts croyant au retour du Mashiach/Messie.

    Il y a ceux qui disent que ce verset enseigne que YaHushuWaH apportera les âmes conscientes des croyants morts avec Lui du ciel pour être réunis avec leurs corps ressuscités à sa venue. Cependant, cette interprétation du verset 14 n'a pourtant rien à voir avec ce que Paul dit.  Si cette compréhension de l'état des morts devait être la consolation et l'espérance des Thessaloniciens, Paul n'aurait pas eu du tout besoin d'aborder la résurrection.  Il aurait simplement pu énoncer que les âmes des croyants morts étaient alors vivantes et avec le Mashiach/Messie dans le ciel.  De quelle consolation auraient-ils eu besoin en ce qui concerne le sort de leurs frères et de leurs soeurs morts ?

    Mais ce n'est pas du tout le message que Paul présente ici.  L'espoir pour les morts, comme ainsi présenté au Thessaloniciens, est la résurrection du Messie.  Tout comme il l'a dit aux Corinthiens, Paul souligne que la résurrection de YahuShua/Yeshoua est la garantie de la future résurrection des Saints «dormants», qui se réveilleront au moment de Son Retour.

    1 Thessaloniciens 4:15-18 (Darby)

    15 (Car nous vous disons ceci par la parole du Seigneur : que nous, les vivants, qui demeurons jusqu'à la venue du Seigneur, nous ne devancerons aucunement ceux qui se sont endormis. 16 Car le Messie/"Seigneur" Lui-même, avec un cri de commandement, avec une voix d'archange, et avec [la] trompette de YaHuWaH/"Dieu", descendra du ciel ; et les morts en YaHushuWaH/"Christ" ressusciteront premièrement ; 17 puis nous, les vivants qui demeurons, nous serons ravis ensemble avec eux dans les nuées à la rencontre du Messie/"Seigneur", en l'air ; et ainsi nous serons toujours avec le Messie/"Seigneur". 18 Consolez-vous donc l'un l'autre par ces paroles).

    La consolation que donne Paul aux Thessaloniciens est de se mettre dans l'attente d'être réunis avec leurs frères dormants à la résurrection des morts.  Cette résurrection se produira quand YaHushuWaH /Yeshoua descendra du ciel au son de la dernière trompette.  Les morts se lèveront d'abord de leurs tombes, et avec eux les croyants qui restent en vie seront changés en esprit et monteront pour rencontrer YaHushuWaH /Yeshoua dans les airs (Matt. 24:31).  Paul encourage les Thessaloniciens à avoir la foi en la résurrection, et non d'avoir l'espoir d'être un esprit désincarné et conscient dans le ciel.

    Dans 1 Corinthiens 15 et 1 Thessaloniciens 4, Paul parle spécifiquement de la résurrection à l'immortalité.  Mais comme nous l'avons mentionné plus tôt, la Bible montre aussi une résurrection à la vie mortelle.  Le fils de la veuve de Sarepta (1 Rois 17:17-23); le fils du Sunamite (II Rois 4:17-37); le fils de la veuve de Naïn (Luc 7:11-16); la fille de Jaïrus (Matt. 9:18-25; Marc 5:22-42 ; Luc 8:41-55); Lazare (Jean 11:1-45); les Saints élevés à Jérusalem quand Yeshoua mourut sur la Croix (Matt. 27:50-53); Tabitha (actes 9:36-41); et Eutychus (actes 20:9-12) ont tous connu cette résurrection de retour à la vie physique.  Le prophète Ezéchiel parle de ce type de résurrection pour la majorité d'Israël:

     

    Ezéchiel 37:1-14 (Darby) 

    1 La main de YaHuWaH/"l'Éternel" fut sur moi, et YaHuWaH/"l'Éternel" me fit sortir en esprit, et me posa au milieu de la plaine, et elle était remplie d'ossements ; 2 et il me fit passer auprès d'eux, tout autour ; et voici, ils étaient fort nombreux sur la face de la plaine* ; et voici, ils étaient très secs. 3 Et Il me dit : Fils d'homme, ces os revivront-ils ? Et je dis : Adon YaHuWaH/"Seigneur Éternel" ! Tu le sais. 4 Et Il me dit : Prophétise sur ces os, et dis-leur : Os secs, écoutez la parole de l'Éternel. 5 Ainsi dit le Seigneur, YaHuWaH/"l'Éternel", à ces os : Voici, Je fais venir en vous le souffle, et vous vivrez. 6 Et je mettrai sur vous des nerfs, et je ferai venir sur vous de la chair, et je vous recouvrirai de peau ; et je mettrai en vous le souffle, et vous vivrez ; et vous saurez que je suis l'Éternel. 7 Et je prophétisai selon qu'il m'avait été commandé ; et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici, il se fit un mouvement, et les os se rapprochèrent, un os de son os. 8 Et je vis, et voici, il vint sur eux des nerfs et de la chair, et de la peau les recouvrit par-dessus ; mais il n'y avait pas de souffle en eux. 9 Et Il me dit : Prophétise au souffle, prophétise, fils d'homme, et dis au souffle : Ainsi dit le Adon YaHuWaH/"Seigneur, l'Éternel" : Souffle/"Esprit", viens des quatre vents, et souffle sur ces tués, et qu'ils vivent. 10 Et je prophétisai selon qu'Il m'avait commandé ; et le souffle entra en eux, et ils vécurent, et se tinrent sur leurs pieds, - une immense armée. 11 Et Il me dit : Fils d'homme, ces os sont toute la maison d'Israël. Voici, ils disent : Nos os sont desséchés, et notre attente a péri ; nous sommes retranchés ! 12 C'est pourquoi prophétise, et dis-leur : Ainsi dit le Adon YaHuWaH/"Seigneur, l'Éternel": Voici, J'ouvrirai vos sépulcres, et Je vous ferai monter hors de vos sépulcres, mon peuple, et Je vous amènerai dans la terre d'Israël. 13 Et vous saurez que je suis YaHuWaH/"l'Éternel", quand J'aurai ouvert vos sépulcres, et que Je vous aurai fait monter hors de vos sépulcres, Mon peuple. 14 Et Je mettrai mon Souffle/"Esprit" en vous, et vous vivrez, et Je vous placerai sur votre terre ; et vous saurez que c'est Moi, YaHuWaH/"l'Éternel", Qui ai parlé et Qui l'ai fait, dit YaHuWaH/"l'Éternel".

    Tout comme le souffle ("l'esprit" dans la Bible) revint à la fille de Jaïrus, âgée de douze ans, quand YaHushuWaH/Yeshoua la ramena à la vie (Matt. 9:18-25; Marc 5:22-42; Luc 8:41-55), nous voyons aussi ici que le souffle revient dans les corps mortels puis reconstitués des Israélites pour les ramener à la vie.  Ces Israélites vivront sur la terre d'Israël pendant le règne millénaire avec YaHushuWaH/Yeshoua.  Ils seront des sujets du Royaume de YaHuWaH/"Dieu", mais contrairement aux croyants ressuscités, ils n'auront pas l'héritage dans le Royaume à ce moment (I Cor. 15:50).

    Maintenant que nous avons bien couvert ce que la Bible dit sur l'état des morts, je vais expliquer les écritures utilisées par ceux qui croient que les âmes vivent après la mort pour soutenir leur allégations.

    Le texte biblique Probablement le plus utilisé pour  "prouver " que l'âme survit la mort sont les paroles de Yeshoua au voleur sur la Croix:

    Luc 23:42-43 (Darby) 

    42 Et il disait à YaHushuWaH/"Jésus" : Souviens-toi de moi, Rabbi/"Seigneur", quand tu viendras dans Ton royaume. 43 Et YaHushuWaH/"Jésus" lui dit : En vérité, je te dis : Aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.

    "Affaire classée !" Disent les défenseurs de l'âme consciente après avoir cité ce passage.  Mais est-ce vraiment aussi tranché qu'il y paraît ?

    Il y a plusieurs facteurs qui devraient amener à reconsidérer ce que ce passage semble dire.  La première est la demande faite par le voleur.  Il a demandé à YaHushuWaH/Yeshoua de se souvenir de lui quand Il serait entré dans Son Royaume.  Le voleur a apparemment compris le Royaume messianique de la même manière que la plupart des Juifs du 1er siècle ; Il savait que ce serait un Royaume physique qui régnerait sur la terre.

    Quand YahuShua/Yeshoua viendra-t-Il dans Son Royaume terrestre ?  Quand revient Il du ciel afin de gouverner sur toutes les Nations de Jérusalem avec un sceptre de fer (Psa. 2:7-9; Ap. 2:26-27; 12:5; 19:15), comme l'annonçait le prophète Esaïe:

    Esaïe 2:1-4 (Darby)

    1 La Parole qu'Ésaïe, fils d'Amots, vit, touchant Juda et Jérusalem. 2 Et il arrivera, à la fin des jours, que la montagne de la maison de l'Éternel sera établie sur le sommet des montagnes, et sera élevée au-dessus des collines ; et toutes les nations y afflueront ; 3 et beaucoup de peuples iront, et diront : Venez, et montons à la montagne de l'Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, et il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem, la parole de l'Éternel. 4 Et il jugera au milieu des nations, et prononcera le droit à beaucoup de peuples ; et de leurs épées ils forgeront des socs, et de leurs lances, des serpes : une nation ne lèvera pas l'épée contre une [autre] nation, et on n'apprendra plus la guerre.

    Puisque YaHushuWaH/Yeshoua n'a pas encore établi le Royaume de YaHuWaH/"Dieu" à Jérusalem, il ne peut pas encore avoir accédé à la demande du voleur.

    Aussi, pour que la déclaration de YaHushuWaH/Yeshoua soit littéralement vrai la façon dont il est présenté par les dualistes, le voleur a dû suivre Yeshoua au  "Paradis" le jour même de leurs morts.  Comme d'autres écritures montrent clairement, le paradis est situé dans le ciel (II Cor. 12:2-4), où est l'arbre de la vie (Apoc. 2:7).  

    Cependant, nous savons par les propres Paroles du Mashiach/Messie qu'Il n'est pas allé au ciel à Sa mort :

    Jean 20:15-17 (Darby)

    15 YaHushuWaH/"Jésus" lui dit : Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Elle, pensant que c'était le jardinier, lui dit : seigneur, si toi tu l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et moi je l'ôterai. YaHushuWaH/"Jésus" lui dit : Myriam/Marie ! 16 Elle, s'étant retournée, lui dit en hébreu : Rabboni (ce qui veut dire, Maître). 17 YaHushuWaH/"Jésus" lui dit : Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers mon Père ; mais va vers mes frères, et dis-leur : Je monte vers mon Père et votre Père, et vers mon Eloah/"Dieu" et votre Eloah/"Dieu".

    Après Sa résurrection, YaHushuWaH/Yeshoua dit à Myriam/Marie de ne pas s'accrocher à Lui, parce qu'Il n'était pas encore monté au ciel vers Son Père. Si YaHushuWaH/Yeshoua et le voleur ne sont pas montés au ciel le jour de leur mort, qu'est-ce que YaHushuWaH/Yeshoua voulait dire ? Il n'y a pas de ponctuation dans le texte grec original de ce passage.  Lorsque les traducteurs (influencés par les enseignements traditionnels de l'église catholique romaine) ont placé une virgule avant  "aujourd'hui" ils l'ont fait en raison de leur croyance dans l'immortalité de l'âme.  Pour la même raison, les traducteurs modernes ont emboîté le pas.

    Grammaticalement, cette phrase en grec peut également être lu comme:  "en vérité, Je te le dis aujourd'hui, tu seras avec Moi au paradis." puisque cette compréhension enlève de nombreuses difficultés et des contradictions bibliques apparentes, elle devrait adoptée comme vraie.  Malheureusement, les traditions des hommes sont très ancrées.

    Si les Paroles de YaHushuWaH/Yeshoua au voleur sur la Croix sont le plus souvent utilisées pour soutenir une existence consciente après la mort, la parabole de Lazare et de l'homme riche lui est semblable :

    Luc 16:19-31 (Darby) 

    19 Or il y avait un homme riche qui se vêtait de pourpre et de fin lin, et qui faisait joyeuse chère, chaque jour, splendidement. 20 Et il y avait un pauvre, nommé Lazare, couché à sa porte, tout couvert d'ulcères, 21 et qui désirait de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; mais les chiens aussi venaient lécher ses ulcères. 22 Et il arriva que le pauvre mourut, et qu'il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham*. Et le riche aussi mourut, et fut enseveli. 23 Et, en hadès*, levant ses yeux, comme il était dans les tourments, il voit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. 24 Et s'écriant, il dit : Père Abraham, aie pitié de moi et envoie Lazare, afin qu'il trempe dans l'eau le bout de son doigt, et qu'il rafraîchisse ma langue, car je suis tourmenté dans cette flamme. 25 Mais Abraham dit : [Mon] enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et Lazare pareillement les maux ; et maintenant lui est consolé ici, et toi tu es tourmenté. 26 Et outre tout cela, un grand gouffre est fermement établi entre nous et vous ; en sorte que ceux qui veulent passer d'ici vers vous ne le peuvent, et que ceux qui [veulent passer] de là ne traversent pas non plus vers nous. 27 Et il dit : Je te prie donc, père, de l'envoyer dans la maison de mon père, 28 car j'ai cinq frères, en sorte qu'il les adjure ; de peur qu'eux aussi ne viennent dans ce lieu de tourment. 29 Mais Abraham lui dit : Ils ont Moïse et les prophètes ; qu'ils les écoutent. 30 Mais il dit : Non, père Abraham ; mais si quelqu'un va des morts vers eux, ils se repentiront. 31 Et il lui dit : s'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne seront pas persuadés non plus si quelqu'un ressuscitait d'entre les morts.

    Tous ceux qui citent ce récit comme preuve de l'existence de la conscience après la mort affirment fermement qu'il s'agit d'une histoire vraie.  Cependant, un examen attentif montrera que ce conte est une parabole, non le récit d'un événement réel.

    Mais même si nous soutenons que le récit de Lazare et de l'homme riche s'est réellement produit, cette histoire présente des défenseurs de l'âme consciente avec plusieurs problèmes.  Premièrement, la position des dualistes est que toutes les écritures se référant au sommeil de la mort ne parlent en fait que de leur corps.  Ainsi, les dualistes croient que les corps sont morts en sommeil, tandis que leurs âmes conscientes sont soit dans le ciel, soit en enfer.

    Si c'est le cas, alors comment l'homme riche pourrait lever ses yeux dans le Hadès (ce qui signifie littéralement "caché" en grec) ?  En outre, si le corps de cet homme riche dormait pendant que son âme était tourmentée, pourquoi a-t-il besoin de Lazare pour mettre une goutte d'eau sur sa langue pour la refroidir ?  Une âme désincarnée a-t-elle une langue ?  En outre, les flammes physiques provoqueraient-elles des douleurs à une entité non physique ?  Et l'âme désincarnée de Lazare aurait-elle un doigt qu'elle pourrait utiliser pour le tremper afin de fournir l'eau demandée ?

    En vérité, YaHushuWaH/Yeshoua utilisait une idée fausse du 1er siècle sur l'au-delà pour faire le point avec les pharisiens à qui Il s'adressait.  Pour une analyse en profondeur du véritable message spirituel Yeshoua a été livré avec cette parabole, voir l'article "Lazarus and the Rich Man."("Lazare et l'homme riche." en anglais)

    Le timing de la récompense de Lazare et la punition de l'homme riche est un autre sérieux problème avec la prise en compte littérale de cette parabole.  

    Dans cette histoire, nous voyons que Lazare a obtenu sa récompense et que l'homme riche a reçu sa punition juste après leur mort.  Mais la Bible enseigne clairement que les récompenses et les punitions seront données après le retour du Mashiach/Messie du ciel:

    Esaie 40:10

    10 Voici, Adon YaHuWaH/le Seigneur l'Éternel viendra avec puissance, et Son bras dominera pour Lui. Voici, Son salaire est avec Lui, et Sa récompense devant Lui.  

    Esaie 62:11 

    11 Voici, YaHuWaH/l'Éternel a fait entendre jusqu'au bout de la terre: Dites à la fille de Sion: Voici, ton salut vient; voici, Son Salaire est avec Lui, et Sa récompense devant Lui.

    Matthieu 16:27

    Car le fils de l'homme viendra dans la Gloire de Son Père, avec Ses messagers/anges, et alors Il rendra à chacun selon sa conduite.

    I Corinthiens 3:11 

    11 Car personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui est posé, lequel est YahuShua/Jésus Christ. 12 Or si quelqu'un édifie sur ce fondement de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, 13 l'ouvrage de chacun sera rendu manifeste, car le jour le fera connaître, parce qu'il est révélé en feu; et quel est l'ouvrage de chacun, le feu l'éprouvera. 14 Si l'ouvrage de quelqu'un qu'il aura édifié dessus demeure, il recevra une récompense; 15 si l'ouvrage de quelqu'un vient à être consumé, il en éprouvera une perte, mais lui-même il sera sauvé, toutefois comme à travers le feu.

    Apocalypse 11:15

    15 Et le septième ange sonna de la trompette: et il y eut dans le ciel de grandes voix, disant: Le royaume du monde de notre Eloah/"Seigneur" et de Son Oint/Christ est venu, et il régnera aux siècles des siècles.

    16 Et les vingt-quatre anciens qui sont assis devant Dieu sur leurs trônes, tombèrent sur leurs faces et rendirent hommage à Dieu, 17 disant: Nous te rendons grâces, El Elyon/"Seigneur", Elohim/Dieu, Tout-puissant, Celui Qui est et Qui était, de ce que Tu as pris Ta grande puissance et de ce que Tu es entré dans Ton règne. 18 Et les nations se sont irritées; et Ta colère est venue, et le temps des morts pour être jugés, et pour donner la récompense à tes esclaves les prophètes, et aux saints, et à ceux qui craignent ton nom, petits et grands, et pour détruire ceux qui corrompent la terre.

    Apocalypse 22:12

    12 Voici, Je viens bientôt, et Ma récompense est avec Moi, pour rendre à chacun selon que sera son oeuvre. 

    Finalement, certains diront que YaHushuWaH/Yeshoua n'aurait certainement pas utilisé une histoire fausse pour enseigner aux Pharisiens une telle leçon. 

    Pourtant notre Mashiach ne parlait-Il pas quasiment toujours en paraboles ? (ndlt) 

    Cependant YaHushuWaH/Yeshoua faisait référence à une croyance hellénistique sur l'au-delà qui avait trouvé son chemin dans le judaïsme au Ier siècle.  Cette croyance, malgré le fait qu'elle n'était pas biblique, aurait été bien connue par les pharisiens.  Immédiatement avant de raconter l'histoire de Lazare et de l'homme riche, YaHushuWaH/Yeshoua raconta la parabole du serviteur injuste (Luc 16:1-12).  Il n'a manifestement pas approuvé les actions spécifiques de ce gestionnaire sans scrupules, mais YaHushuWaH/Yeshoua a été en mesure d'utiliser cette histoire pour enseigner une leçon spirituelle.  Aussi l'a-t-Il ainsi fait avec la parabole de Lazare et de l'homme riche.

    Trois écritures de Paul sont également souvent citées comme  "preuves" que les âmes vivent  après la mort du corps.  D'abord, examinons un passage de la deuxième lettre de Paul aux Corinthiens :

    II Corinthiens 5:1 

    1 Car nous savons que, si notre maison terrestre qui n'est qu'une tente, est détruite, nous avons un édifice de la part de Dieu, une maison qui n'est pas faite de main, éternelle, dans les cieux. 2 Car aussi, dans cette tente, nous gémissons, désirant avec ardeur d'avoir revêtu notre domicile qui est du ciel, 3 si toutefois, même en étant vêtus, nous ne sommes pas trouvés nus. 4 Car aussi nous qui sommes dans la tente, nous gémissons, étant chargés; non pas que nous désirions d'être dépouillés, mais nous désirons d'être revêtus, afin que ce qui est mortel soit absorbé par la vie. 5 Or Celui qui nous a formés à cela même, c'est Elohim/"Dieu", Qui nous a aussi donné les arrhes de l'Esprit.6 Nous avons donc toujours confiance, et nous savons qu'étant présents dans le corps, nous sommes absents de YahuShua/"du Seigneur", 7 car nous marchons par la foi, non par la vue; 8 nous avons, dis-je, de la confiance, et nous aimons mieux être absents du corps et présents avec YahuShua/"le Seigneur." 9 C'est pourquoi aussi, que nous soyons présents ou que nous soyons absents, nous nous appliquons avec ardeur à Lui être agréables; 

    Si nous revenons simplement à la première lettre de Paul aux Corinthiens, nous trouvons que "notre maison terrestre" (v. 1), notre corps physique, sera, à la résurrection (I Cor. 15:50-54) "englouti par la vie" (v. 4).  C'est le contexte dans lequel Paul écrit ici. 

    Quand Paul dit que «pendant que nous sommes à la maison dans le corps (physique) nous sommes absents de Notre Roi des rois,  «il dit simplement que nous ne pouvons pas être avec Notre Mashiach/Messie jusqu'à ce que nous recevions nos corps immortels à la résurrection (I Cor. 15:50).

    Lorsqu'il est bien compris, Paul confirme que ce n'est qu'à la résurrection que les saints seront vivants avec Yeshoua.  Quand Paul parle d'être "absent du corps pour être présent avec le Seigneur," il parle de la résurrection des morts, quand son corps mortel sera remplacé par le "bâtiment de Dieu" (v. 1).

    Les érudits bibliques ont tenté beaucoup d'explications pour l'enseignement apparemment contradictoire de Paul sur l'état intermédiaire du croyant entre la mort et la résurrection.  Ils postulent que Paul est venu à saisir plus sur l'état des morts que sa compréhension eschatologique augmenté.  Cela explique soi-disant la différence de points de vue entre ses écrits précédents (I le. 4; I Cor. 15) et ceux plus tard (Phi. 1, II Cor. 5).  Cependant, certains chercheurs concluent que toute déviation perçue est simplement due à des différences d'accentuation causées par les différentes circonstances dans lesquelles chaque lettre a été écrite.

    Dans un dictionnaire concernant les lettres de Paul "DPHL", nous trouvons ce commentaire perspicace concernant le changement apparent de Paul dans la position de I Corinthiens à II Corinthiens:

    . . . Les deux lettres affirment une transformation du croyant en YaHushuWaH ; mais qu'en est-il du moment de cette transformation?  F.F. Bruce Remarque judicieusement sur cette question:  "la tension créée par l'intervalle postulé entre la mort et la résurrection pourrait être soulagée aujourd'hui si on lui suggérait que dans la conscience du croyant parti il n'y a pas d'intervalle entre la dissolution et investiture, si longtemps un intervalle pourrait être mesuré par le calendrier de l'histoire humaine Earthbound.  "(p. 440)

    En d'autres termes, un croyant dont la conscience s'est terminée par la mort ne serait pas conscient du passage du temps sur la terre à l'éveil dans la résurrection.  Cela permettrait à Paul de dire qu'il préférerait être absent de son corps mortel et présenter avec le Seigneur et toujours pas invalider ces choses qu'il avait écrit plus tôt sur les morts étant dans un état de sommeil.

    Examinons maintenant un passage de son épître à l'assemblée de Philippe :

    Philipiens 1:21 

    21b et mourir, un gain;22 mais si je dois vivre dans la chair, il en vaut bien la peine; et ce que je dois choisir, je n'en sais rien; 23 mais je suis pressé des deux côtés, ayant le désir de déloger et d'être avec Christ, car cela est de beaucoup meilleur; 24 mais il est plus nécessaire à cause de vous que je demeure dans la chair. 

    Finalement examinons un autre passage de la première épitre au Thessaloniciens :

    Basé sur la compréhension de Paul comme présenté plus tôt dans 1 Corinthiens 15 et 1Thessalonissiens 4, pourquoi aurait-il dit que ce serait gain pour lui de mourir ? Comment le départ lui permettrait-il d'être avec le Messie ?

    Basé sur la vue de Paul de l'État et de la résurrection des morts comme indiqué dans les passages que nous avons déjà couverts, c'était un gain pour lui de mourir parce qu'il s'endormirait et ne souffrirait plus dans la chair.  Dans le sommeil de la mort, il n'y a pas de compréhension du passage du temps.  L'autre moment de la conscience de Paul après sa mort était à sa résurrection, quand Yeshoua revient pour les Saints.  Compte tenu de ces considérations, il est facile de voir ce que cela signifiait pour Paul ici.

    Enfin, nous allons examiner un autre passage de la première épître de Paul aux Thessaloniciens:

    1 Thessalonissiens 5:9

    Car Elohim/Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l'acquisition du salut par notre Mashiach YaHushuWaH/"Seigneur Jésus Christ", 10 Qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec Lui.

    La seule façon d'utiliser ce texte pour soutenir la théorie de l'âme consciente est d'ignorer son contexte.  Rappelez-vous, seulement quelques versets courts plus tôt, Paul parle de l'éveil des morts du sommeil à la résurrection (I Thes. 4:13-17).  Dans ce verset, Paul dit simplement qu'un croyant, qu'il soit éveillé (vivant dans la chair) ou endormi (mort dans la tombe), nous vivrons  avec YahuShua/Yeshoua le Messie après la résurrection.

    Les défenseurs de l'âme consciente utilisent en bonne place ces trois passages de Paul pour essayer de corroborer leur affirmation selon laquelle les justes qui sont morts sont en fait vivants au ciel avec YahuShua/Yeshoua.  Ce faisant, ils doivent écarter ou expliquer beaucoup d'écritures claires, de Paul et d'autres, qui réfutent cette position.  Une telle écriture évidente est trouvée dans la deuxième lettre de 

    Paul à Timothée, écrite juste avant sa mort :

    II Timothée 4: 6 

    6 car, pour moi, je sers déjà de libation, et le temps de mon départ est arrivé; 7 j'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi: 8 désormais m'est réservée la couronne de justice, que le Seigneur juste juge me donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui aiment son apparition.

    Ici Paul dit clairement à Timothée qu'il va mourir, et que sa récompense ne sera pas reçue de la part du Mashiach avant le jour de Son apparition-lorsque YahuShua/Yeshoua va revenir du ciel pour ressusciter les Saints.  C'est à peu une déclaration de ce genre que vous obtiendriez de l'apôtre Paul sur n'importe quel sujet, et il réfute la croyance selon laquelle les Saints sont récompensés à la mort en étant consciemment présents avec Ha Mashiach/Le Messie dans le ciel.

    Examinons maintenant le récit de la Transfiguration, qui est communément retenue comme preuve que les âmes restent conscientes après la mort:

    Matthieu 16:28 

    28 En vérité, je vous dis: Il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici présents, qui ne goûteront point la mort jusqu'à ce qu'ils aient vu le fils de l'homme venant dans Son Royaume17:1 Et après six jours, YaHushuWaH/Jésus prend avec lui Pierre, et Jacques, et Jean son frère, et les mène à l'écart sur une haute montagne. 2 Et il fut transfiguré devant eux; et son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. 3 Et voici, Moïse et Élie leur apparurent, parlant avec lui. 4 Et Pierre, répondant, dit à Jésus: Seigneur, il est bon que nous soyons ici; si tu le veux, faisons ici trois tentes: une pour toi, et une pour Moïse, et une pour Élie. 5 Comme il parlait encore, voici, une nuée lumineuse les couvrit; et voici une voix de la nuée, disant: Celui-ci est mon fils bien-aimé, en qui j'ai trouvé mon plaisir; écoutez-le. 6 Ce que les disciples ayant entendu, ils tombèrent le visage contre terre et furent saisis d'une très-grande peur. 7 Et Jésus, s'approchant, les toucha, et dit: Levez-vous, et n'ayez point de peur. 8 Et eux, levant leurs yeux, ne virent personne que YaHushuWaH/Jésus seul.9 Et comme ils descendaient de la montagne, YaHushuWaH/Jésus leur enjoignit, disant: Ne dites à personne la vision, jusqu'à ce que le fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts.

    Les dualistes prétendent que la seule façon pour Moshah/Moïse et pour Élie d'apparaître sur la montagne avec YahuShua/Yeshoua, c'est d'être vivants dans le ciel et d'en descendre.  

    Malheureusement, cette revendication n'est pas corroborée par les écritures.  En fait, le texte grec du verset  9 invalide littéralement cette croyance.

    Tout d'abord, nous devons comprendre que cet événement a eu lieu pour accomplir la promesse de YahuShua/Yeshoua à certains de Ses apôtres de «ne pas goûter à la mort jusqu'à ce qu'ils aient vu le Royaume d'Elohim après qu'Il soit venu avec Puissance» (Marc 9:1; Matt. 16:28).  Presque 2 000 ans se sont écoulés depuis que YahuShua/Yeshoua est venu parcourir la terre comme un homme, et le Royaume d'Elohim n'est pas encore venu s'établir.  Il ne viendra pas tant que Notre Mashiach/Messie ne soit revenu du ciel pour gouverner les Nations avec un sceptre de fer.  Alors comment un des douze apôtres pouvait-il voir cet événement avant de mourir ?

    La clé pour bien comprendre ce passage est de réaliser que Pierre, Jacques et Jean ont eu une vision surnaturelle de l'avenir, pas une réalité présente.  Le mot traduit  "vision " dans Matthieu 17:9 est le nom grec Horama.  En ce qui concerne le sens de ce mot, le lexique analytique de Friberg de la Nouvelle Alliance grecque dit:  "Horama" qui est une vision surnaturelle, donnée comme moyen de Communication Divine... "

    Ce même mot (Horama) est utilisé pour décrire la vision de Pierre de la grande nappe remplie de toutes sortes d'animaux de la terre à quatre pattes, bêtes sauvages, des choses rampantes, et les oiseaux de l'air (actes 10:9-17) et la vision de Paul de l'homme macédonien à qui l'Évangile serait prêché (actes 16:9-10).  En outre, dans la traduction grecque septante de la Première Alliance, Horama est utilisée pour décrire les visions surnaturelles de l'avenir données à Daniel (Dan. 7:1; 8:13; 10:1), ainsi que d'autres.

    Il est clair que la Transfiguration sur la montagne était une vision du Royaume à venir, donnée à Pierre, Jacques et Jean pour accomplir la promesse de YahuShua/Yeshoua.  Ils ont reçu un aperçu du Mashiach/Messie dans Sa Gloire, avec deux des Saints qui seront là avec Lui dans le Royaume (Moïse et Élie).  Bibliquement, il est très difficile de faire un cas convaincant que Moïse et Elijah ont dû être en vie à ce moment-là afin d'être vu dans une vision de l'avenir.

    Examinons ensuite l'affirmation de YahuShua/Yeshoua selon laquelle l'Elohim d'Avraham, d'Isaac et de Yaacob n'est pas Elohim/Dieu des morts, mais Celui des vivants.  

    Certains partisans de la théorie de l'âme consciente affirment que cette déclaration est la preuve qu'Abraham, Isaac, et Jacob étaient vivants à l'époque YahuShua/Yeshoua dit cela.

    Tout d'abord, nous devons nous rendre compte que le but de la déclaration de YahuShua/Yeshoua était de réfuter la prétention des Sadducéens qui disaient qu'il n'y a pas de résurrection.  Avec la compréhension de : pourquoi YahuShua/Yeshoua dit cela, regardons ce que les écritures disent vraiment:

    Matthieu 22:31

    31 Et quant à la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu ce qui vous est dit par Dieu, disant: 32 "Moi, je suis le Dieu d'Abraham, et le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob"? Dieu n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants. 33 Et les foules, ayant entendu cela, s'étonnèrent de sa doctrine 

    Marc 12:26 

    26 Et quant aux morts et à ce qu'ils ressuscitent, n'avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, au titre: "Du buisson", comment Dieu lui parla, disant: "Moi, je suis le Dieu d'Abraham, et le Dieu d'Isaac, et le Dieu de Jacob"? 27 Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes donc dans une grande erreur.

    Luc 20:37

    Or que les morts ressuscitent, Moïse même l'a montré, au titre: "Du buisson", quand il appelle YaHuWaH/le Seigneur : L'Elohim/le Dieu d'Abraham, et L'Elohim/le Dieu d'Isaac, et l'Elohim/le Dieu de Jacob. 38 Or il n'est pas L'Elohim/le Dieu des morts, mais des vivants; car pour Lui tous vivent."

    De toute évidence, YahuShua/Yeshoua faisait remarquer aux sadducéens incrédules la réalité de la résurrection dans ces passages parallèles.  Même si Avraham, Isaac et Yaacob étaient morts à l'époque YahuShua/Yeshoua fait cette déclaration : Elohim avait promis de les ressusciter. Elohim donne la vie aux morts et appelle ces choses qui n'existent pas comme s'ils l'avaient fait (Romains 4:17).  C'est pourquoi Yeshoua pouvait affirmer avec confiance qu'Abraham, Isaac et Jacob étaient vivants, parce qu'Il savait que YaHuWaH tiendrait Sa promesse de les ressusciter.

    Le livre des Hébreux nous dit clairement à deux reprises que ces trois (ainsi que tous les autres saints de la Première Alliance) sont morts, en attendant leur perfection et leur récompense à la résurrection des justes:

    Hébreux 11:13

    13 Tous ceux-ci [comprenant Avraham-v. 8, Isaac-v. 9, Yaacov-v. 9] sont morts dans la foi, n'ayant pas reçu les choses promises, mais les ayant vues de loin et saluées, ayant confessé qu'ils étaient étrangers et forains sur la terre. 

    Hébreux 11:39

    39 Et tous ceux-ci [y compris Avraham-vv. 17-19, Isaac-v. 20, Yacob-v. 21]ayant reçu témoignage par la foi, n'ont pas reçu ce qui avait été promis, 40 Dieu ayant eu en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu'ils ne parvinssent pas à la perfection sans nous. 

    Certains utilisent les paroles concern ant les "âmes sous l'autel" en Apocalypse 6 pour soutenir cette croyance selon laquelle les âmes sont conscientes dans le ciel :

    Apocalypse 6:9

    9 Et lorsqu'il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été égorgés pour la parole de Dieu et pour le témoignage qu'ils avaient rendu. 10 Et elles criaient à haute voix, disant: Jusques à quand, ô Souverain, saint et véritable, ne juges-tu pas et ne venges-tu pas notre sang sur ceux qui habitent sur la terre? 11 Et il leur fut donné à chacun une longue robe blanche; et il leur fut dit qu'ils se reposassent encore un peu de temps, jusqu'à ce que, et leurs compagnons d'esclavage et leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux, fussent au complet.

    Tout d'abord, nous devons nous rendre compte que le livre de l'Apocalypse a été écrit dans un langage symbolique.  Aucun érudit que je connaisse ne s'attend à ce que quatre cavaliers parcourent littéralement le monde au moment de la fin, semant des ravages quand les quatre premiers sceaux seraient ouverts (Apoc. 6:1-8).  Ces cavaliers et leurs montures sont considérés comme des représentations allégoriques des événements qui se dérouleront.  

    Alors pourquoi interpréterions-nous le cinquième sceau dans un sens strictement littéral lorsque les quatre premiers sont clairement symboliques ?

    L'autel est l'endroit où les sacrifices sont présentés.  

    Son apparition ici est représentative de ces martyrs qui ont sacrifié leur vie au service d'Elohim.  La question posée par ces "âmes" est utilisée pour introduire symboliquement le dernier grand martyre des croyants à la fin de cet âge.

    Même cet évènement illustre le vrai statut des morts.  À ces saints tués il est dit se reposer un peu plus longtemps, jusqu'à ce que le dernier massacre massif des croyants est terminé.  Ils doivent retourner au repos dans le sommeil de la mort jusqu'à ce que la résurrection de tous les croyants se produise à la septième trompette (Apoc. 11:15-18). 

    Enfin, examinons le récit de Saül invoquant l'esprit de Samuel.  Saül était confronté à l'armée des philistins, et à cause de sa désobéissance, Elohim l'avait abandonné.  Comme il avait peur de l'armée des philistins et qu'Elohim ne répondait pas à ses questions sur la bataille à venir, Saül recourut à l'utilisation d'un médium pour contacter le prophète mort Samuel. 

    I Samuel 28:

    11 Et la femme dit: Qui te ferai-je monter ? Et il dit : Fais-moi monter Samuel.

    12 Et la femme vit Samuel, et elle poussa un grand cri; et la femme parla à Saül, disant: Pourquoi m'as-tu trompé ? et tu es Saül! 13 Et le roi lui dit: Ne crains point; mais que vois-tu ? Et la femme dit à Saül: Je vois un elohim/dieu qui monte de la terre. 14 Et il lui dit: Quelle est sa forme ? Et elle dit: C'est un vieillard qui monte, et il est enveloppé d'un manteau. Et Saül connut que c'était Samuel; et il se baissa le visage contre terre et se prosterna.15 Et Samuel dit à Saül: Pourquoi as-tu troublé mon repos en me faisant monter ? Et Saül dit: Je suis dans une grande détresse; car les Philistins me font la guerre, et Elohim/"Dieu" s'est retiré de moi, et ne me répond plus, ni par les prophètes, ni par les songes; et je t'ai appelé pour me faire savoir ce que j'ai à faire. 16 Et Samuel dit: Et pourquoi m'interroges-tu, quand l'Éternel s'est retiré de toi et qu'il est devenu ton ennemi? 17 Et l'Éternel a fait pour Lui-même comme il l'a dit par Moi; et l'Éternel a déchiré le royaume d'entre tes mains et l'a donné à ton prochain, à David; 18 parce que tu n'as pas écouté la voix de l'Éternel et que tu n'as pas exécuté l'ardeur de sa colère contre Amalek : à cause de cela, YaHuWaH/l'Éternel t'a fait ceci aujourd'hui. 19 Et l'Éternel livrera aussi Israël avec toi en la main des Philistins; et demain, toi et tes fils, vous serez avec moi; YaHuWaH/l'Éternel livrera aussi l'armée d'Israël en la main des Philistins.

    Ceux qui croient que les âmes continuent à vivre après la mort du corps utilisent parfois ce passage pour essayer de prouver leur point de vue. Toutefois, s'ils considèrent vraiment ce que  "Samuel" dit ici, ils pourraient choisir de l'ignorer.

    Une école de pensée soutient que cette apparition de "Samuel " n'était qu'un démon déguisé en prophète.  Toutefois, puisque le texte semble traiter Elohim qui est apparu comme le vrai Samuel, nous allons analyser le passage dans cette lumière.

    Remarquez la toute première chose que Samuel a dit à Saul à travers le médium:  "Pourquoi as-tu perturbé mon repos en me conjurant ?" (v. 15).  Il semble certainement que le mort Samuel dormait dans la mort, et n'était pas trop heureux d'être dérangé par Saul et son médium.

    Des écritures, nous savons que Samuel était un homme juste, un serviteur d'Elohim qui avait jugé Israël toute sa vie. Nous savons aussi que Saül avait, à l'origine, été choisi par Elohim pour être le roi d'Israël, mais a ensuite été rejeté à cause de la rébellion et la désobéissance (I Sam. 15:23).

    Les dualistes croient que les âmes des Saints vont au ciel à la mort, tandis que les âmes de ceux qui rejettent Elohim vont en enfer. Bien sûr, Samuel aurait été dans le ciel et Saül serait allé en enfer après sa mort dans ce scénario. Mais regardons ce que Samuel raconte à Saul sur son sort: «demain, toi et ton fils serez avec moi » (v. 19).

    Si nous supposons que l'entité évoquée était en fait Samuel et non pas un démon trompeur, il est évident que Samuel a été appelé par le médium du sommeil de la mort.  Il n'était pas content que son repos soit perturbé. Il a dit à Saül que lui et ses fils seraient morts après la bataille du lendemain avec les Philistins, et alors eux aussi allaient donc s'endormir dans le Sheol ("la tombe") avec lui.

    Il n'y a rien dans cette rencontre pour suggérer que les âmes restent conscientes après la mort. 

    En fait, les paroles de Samuel semblent contredire clairement cette position.  La meilleure utilisation pour ce passage de l'Ecriture est de réitérer pourquoi Elohim condamne les médiums (Lév. 20:27; Deu. 18:11) et pourquoi des hors-la-loi consultent les morts à travers eux (Ésaïe 8:19).

    Conclusion 

    Le premier mensonge de Satan à Eve est encore bien vivant ici sur la planète terre. 

    Cependant, un examen de toutes les écritures pertinentes montre clairement que les morts sont inconscients et  "endormis" jusqu'à ce qu'ils soient ressuscités.  Leurs âmes ne sont conscientes ni du ciel ni de l'enfer.  Tous les passages vantés par les dualistes montrant le contraire peuvent être conciliés à cette compréhension afin que les Écritures soient en harmonie.

    La mort est la fin de la vie. 

    Sans les promesses d'Elohim, nous n'aurions pas d'espoir. 

    Mais notre Père céleste a promis de nous relever des morts et de nous donner la vie éternelle en Son Fils, YahuShua Ha Mashiach/Yeshoua le Messie. 

    À Sa Majesté soit toute le Gloire !                                                               

     

    Autre message de Lex "unlearn" concernant Elie

    Tout le monde est familier avec l'histoire d'Élie étant emporté par un tourbillon dans le ciel, mais Yahushua/Yeshoua a dit : personne n'est monté au ciel, si ce n'est Celui Qui est descendu du ciel, Qui est, Le Fils de l'homme Qui est dans le ciel. - Jean 3:13

    Cela peut sembler être une contradiction au début, mais si nous laissons la Bible s'interpréter elle-même, nous trouvons qu'il n'y a pas de contradictions.

    Il y a deux questions que nous devons poser. Pourquoi Elijah a-t-il été pris ? et où a-t-il été emmené ?

    Il est important de noter qu'Élie a dit trois fois à Elisée : reste ici, s'il te plaît, car le Seigneur m'envoie - 2 Rois 2, 2, 4, 6

    et chaque fois Elisée répondait en disant : "par la vie de YaHuWaH/du Seigneur, et par ta propre vie, je ne te quitterai pas!" -2 Rois 2:2, 4, 6

    Cela nous montre qu'Elisée ne voulait pas quitter Elie et qu'il refusait de laisser Elie. De même, les fils des prophètes ont également parlé à Elisée deux fois en disant: "sais-tu que YaHuWaH/le Seigneur va enlever ton maître aujourd'hui? "-2 Rois 2:3,5

    Les six premiers versets de ce chapitre sont axés sur le fait que Elohim/Dieu allait prendre Elie loin d'Elisée, parce qu'Elisée ne voulait pas laisser Elie partir sans lui. Mais ce qui s'est passé ensuite, c'est là où beaucoup de gens sont devenus confus.

    puis il arriva, alors qu'ils continuaient à parler, que tout à coup un char de feu apparut avec des chevaux de feu, et sépara les deux l'un de l'autre ; et Elie partit dans un tourbillon dans le ciel. - 2 Rois 2:11

    J'ai entendu beaucoup de gens dire qu'Élie avait été emmené au ciel sur un char de feu, mais ce n'est pas ce que dit la Bible. Elle dit que le char de feu a séparé les deux hommes, et qu'un tourbillon (ou une tornade) a emmené Elie au ciel. C'est pourquoi les fils des prophètes ont dit: «Regarde maintenant, il y a 50 hommes forts avec tes serviteurs. S'il te plaît laisse-les aller chercher ton maître, de peur que peut-être La Ruach/l'Esprit de YaHuWaH/du Seigneur l'ait pris et l'ai jeté sur quelque montagne ou dans quelque vallée. "-2 Rois 2:16 ils n'ont pas conclu qu'Élie avait été enlevé de la terre, mais qu'il avait simplement été emmené à un autre endroit.

    Alors, pourquoi la Bible dit-Elle qu'il a été emmené au ciel ? Vous ne pouvez pas être au courant de cela, mais la Bible appelle de différentes manières le "ciel".

    Dans la Genèse, Elohim a appelé le ciel «firmament» et explique que les oiseaux volent dans le firmament du ciel. La Bible nous dit aussi que le soleil, la lune et les étoiles sont dans le ciel. En fait, le mot «ciel» semble désigner tout ce qui est au-dessus de la terre. Ceci est encore illustré lors de l'épisode du déluge, ce qui explique que tout ce qui était sous le ciel était couvert d'eau.

    et les eaux régnaient sur la terre, et toutes les hautes collines sous tout le ciel étaient couvertes."
    -Genèse 7:19

    Il n'y a rien dans la Bible qui indique qu'Élie ait quitté la terre.

    En fait, la Bible nous dit qu'il a écrit une lettre au roi Joram environ dix ans après son départ dans le tourbillon.

    et une lettre vint à lui de la part d'Élie le prophète, en disant, dit ainsi YaHuWaH Elohim/Seigneur Dieu de ton père David : parce que tu n'as pas marché dans les voies de Yosaphat ton père, ou dans les voies de roi ASA de Juda- 2 Chroniques 21:12

    Nous savons que cette lettre a été écrite longtemps après que le tourbillon l'ait pris, parce que Josaphat était roi à ce moment-là, et ce fut un certain nombre d'années plus tard quand son fils Yoram devint. En fait, juste après que Elie ait été pris, Elisée parlât avec le roi Josaphat.

    Mais Yosaphat a dit : "N'y a-t-il aucun prophète de YaHuWaH/du Seigneur ici, par qui nous puissions consulter YaHuWaH/Le Seigneur ?" ainsi, l'un des serviteurs du roi d'Israël a répondu et a dit, "Il y a ici Elisée, fils de Shaphat est ici, qui a versé de l'eau sur les mains d'Élie." - 2 Rois 3:11

    Mais la Bible explique que Joram, fils de Josaphat, n'avait pas commencé son règne en tant que roi jusqu'à la mort de son père.

    et Yosaphat se coucha avec ses pères et fut enterré avec ses pères dans la ville de David. Puis Yoram son fils régna à sa place. - 2 Chroniques 21:1

    Maintenant, dans la cinquième année de Yoram le fils d'Achab, roi d'Israël, Yosaphat ayant été roi de Yahuda, Yoram le fils de Yosaphat a commencé à régner en tant que roi de Yahuda. Il avait 32 ans quand il devint roi, et il régna huit ans à Jérusalem. - 2 Rois 8:16-17

    Si Elisée a parlé avec le roi Yosaphat après qu'Élie ait été pris, et si Yoram n'a pas commencé son règne avant la mort de Yosaphat alors comment aurait-il pu avoir écrit une lettre au roi Yoram à moins d'être toujours sur la terre lors du règne de Yoram devenu roi ?

    La seule conclusion logique est qu'Élie qui a été pris dans le ciel ait été transporté dans un autre endroit sur la terre. Il a ainsi pu rédiger une lettre à l'attention du roi Joram parce qu'il vivait encore sur la terre quand Yoram était roi.

    La Bible ne se contredit pas. YaHushuWaH/Yeshoua est toujours le seul qui est monté dans le ciel.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique