• On en a parlé*

    La marque de la bête est là : Les "passeports vaccinaux" à points quantiques sous-cutanés de Bill Gates sont prêts à être injectés à des sujets humains.

    cliquez ici svp Cf seconde partie

    Jeudi 2 décembre 2021 par : Ethan Huff 

     

    (Natural News) Juste au moment où le coronavirus de Wuhan (Covid-19) était dévoilé au monde entier fin 2019, une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a commodément déployé une nouvelle méthode de marquage injectable pour étiqueter, identifier et suivre les personnes en fonction de leur statut de "vacxination".

     

    Financée en grande partie par les milliardaires eugénistes Bill et Melinda Gates, la technologie du patch transdermique contient des points quantiques spéciaux qui sont insérés par voie sous-cutanée dans le corps. Bien qu'invisibles à l'œil nu, ces patchs sont facilement scannés avec un équipement spécial.

     

    Comme à un tatouage invisible qu'une personne pourrait s'injecter, par exemple, dans la main droite ou sur le front. Au moment de payer l'épicerie, par exemple, ces tatouages peuvent être scannés et vérifiés dans le cadre des systèmes de "passeport vaccinal" qui sont actuellement déployés dans le monde entier.

     

    "Lorsque les points quantiques sont éclairés par une lumière UV, un électron dans le point quantique peut être excité vers un état d'énergie plus élevé", rapporte Free West Media.

     

    "Des études in vitro, basées sur des cultures cellulaires, sur les points quantiques suggèrent que leur toxicité peut provenir de multiples facteurs, dont leurs caractéristiques physico-chimiques."

     

    Bientôt, les "pleinement vaccinés" devront se faire injecter une puce de la marque de la bête pour pouvoir participer à la société

     

    Selon Kevin McHugh, membre de l'équipe de recherche qui a mis au point cette technologie, ces patchs transdermiques brevetés sont un moyen d'étiqueter facilement les personnes tout en stockant leurs informations médicales et autres sur des micropuces cachées dans leur peau.

     

    La technologie peut également être utilisée pour vérifier rapidement l'historique des 'vacxinérations' d'une personne, car elle a été spécialement conçue pour être utilisée dans "des régions où les cartes de vacxination sont facilement perdues et où l'équipement nécessaire aux autorités pour lire les informations encapsulées dans le bras n'est pas cher", explique encore Free West Media.

     

    Les smartphones les plus récents seraient équipés de caméras infrarouges intégrées nécessaires pour capturer la présence de tatouages à points quantiques invisibles - ce qui signifie que les pourvoyeurs de la plandémie ont planifié tout cela bien à l'avance.

     

    "Parce que de nombreuses personnes ne s'assurent pas d'obtenir une vaccination de rappel à temps, 1,5 million de personnes pourraient mourir dans ces régions chaque année", allègue McHugh, utilisant des tactiques d'effroi pour tenter de justifier la technologie.

     

    M. McHugh explique que ses collègues et lui-même souhaitaient depuis longtemps créer un "remplacement sûr" des carnets de vacsination sur papier. Leur objectif était de créer une sorte de micropuce capable de stocker les dossiers médicaux d'une personne à l'intérieur de son corps afin de pouvoir les scanner facilement.

     

    "Dans de nombreux pays du tiers monde, se faire vacciner régulièrement est un véritable défi", insiste Ana Jaklenec, une autre chercheuse du MIT qui soutient cette technologie.

     

    "Parce qu'il y a un manque de données sur le moment où les enfants ont été vacsinérés contre telle ou telle maladie".

     

    Jusqu'à présent, la technologie n'a été testée que sur des animaux, plus précisément des rats "vac cinés" contre la polio. Ces mêmes rats ont reçu un code couleur pour identifier qu'ils avaient reçu l'injection.

     

    Une fois que ces tatouages invisibles à base de points quantiques auront été approuvés pour l'usage humain, vous pouvez être sûr qu'ils seront obligatoires à côté des injections de "vaccin" afin d'obtenir le statut de "complètement vacciné".

     

    Seules les personnes ayant reçu les injections et les micropuces injectables se verront attribuer des certificats valides de "passeport vaccinal", leur permettant d'acheter, de vendre et de participer à la société.

     

    Tout cela fait partie de la marque de la bête, à commencer par les injections. C'est un processus qui se construit au fil du temps, et finalement chaque personne jusqu'au dernier sera obligée de tout prendre pour vivre.

     

    Les dernières nouvelles concernant les "vacxins" contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) et la Marque de la Bête sont disponibles sur Prophecy.news.

     

    « Infos Natural News suiteMessages a remettre a notre Messie dans la priere pour confirmation »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :